vive le CPE

Les présidentielles, la réforme de la magistrature, la staracademy...

Modérateurs : lalie, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

vive le CPE

par max » Mar 28 Mars 2006 à 13h23

Allons, un peu de polémique !!!

Tous ces gens manifste contre quoi ?

Ils n'en savent rien. La France est le pays d'europe de l'ouest qui va le plus mal et personne ne veut rien faire ... sinon manifestation.

J'en peut plus de tous ces c.. je peut plus allez bosser à ma fac.

et vous ???
 
Message(s) : 16
Inscription : Mer 09 Nov 2005 à 15h48

par cecile » Mar 28 Mars 2006 à 14h31

Ils savent qu'ils manifestent contre une institutionalisation de la précarité...

Certes je ne me sens pas personnellement concernée puisque je ne souhaite pas être salariée, mais celà ne nous empêche d'être solidaire...

Les prendre de haut alors qu'il sont des milliers et affirmer qu'ils ne comprennent rien ne va pas apaiser le débat!!!!!!!!!!!!!
Se cacher dérrière l'argument selon lequel va mal n'apporte rien, c'est bien parce que ça ne va pas qu'ils manifestent, et c'est surtout car le CPE ne changera rien. Et si je n'étais pas en stage je me joindrai avec plaisir à leur manifestation.

Moi j'en peu plus de tout ces c... qui ne pensent qu'a eux!
 
Message(s) : 6
Inscription : Ven 27 Jan 2006 à 21h20

par soft » Mar 28 Mars 2006 à 20h20

tout a fait d'accord avec toi Cécile!
Max, tu as ouvert le débat sur ce forum, alors j'y vais
Vu le nombre de gens qui se manifestent et l'ampleur qu'a pris cette affaire, au point de fragiliser le gouvernement, il ne s'agit pas d'une simple révolte de "cons", pour reprendre tes termes sans y mettre de points de suspension, mais bel et bien d'un mouvement de solidarité nationale.
On est en droit, ok. On est destinés à être avocat, ok. Mais faut pas oublier les autres, et même si on est pas concernés directement, moi je manifeste pas mais je les soutiens à fond.
c'est vrai ca sert à rien de bloquer les facs et de casser les voitures ou les arrêts de bus, mais t'as déjà vu des manifs sans casse toi? Quel qu'en soit la cause?... alors faut pas s'acharner sur les anti-CPE.
 
Message(s) : 39
Inscription : Mer 04 Jan 2006 à 23h13
Localisation : Seine-Maritime

Quel contentieux pour le CPE?

par julian » Mer 29 Mars 2006 à 8h52

Le CNE est en vigueur, il est utilisé et les contentieux naissent aussi :

Conseil des Prud'hommes de Longjumeau, 20 février 2006, [i]Le
" Entre le fort et le faible, c'est la liberté qui opprime et la loi qui libère"
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu 22 Déc 2005 à 18h27

par manu » Ven 07 Avr 2006 à 15h20

salut julian,
pour élever le débat d'un point de vue juridique, tes questions concernant le cpe sont très interessantes.

Comme la jurisprudence de longjumeau le précise elle pose a juste titre des garde fou à l'établissement d'un cne par le biais de l'abus de droit. C 'est la qu'intervient le pouvoir créateur du juge lorsque le légistateur est avare de précision. C'est un élément important qui évitera toutes dérives dans l'application d'un tel contrat.

Donc, c'est pour cela qu'il est possible de laisser une chance au cpe puisqu'il y a des juges qui sont la pour veiller bien sur au respect de la loi mais aussi à créer des règles jurisprudentielles lorsque la loi ne dit rien. Celle ci laisse ainsi une large marge de manoeuvre au juge pour que le cne ne soit pas un objet permettant de licencier abusivement.

Mais en dehors de ces considérations de pure technique juridiques si persone en veut de ce cpe...J'estime qu'il ne faut pas l'imposé mais peut être que l on sera plus perdant que gagant
 
Message(s) : 4
Inscription : Mar 29 Nov 2005 à 21h35

cne

par etudiant-stéphanois » Mar 02 Mai 2006 à 0h39

bonjour,

je suis un peu étonné de lire des développements sur la "jurisprudence" lonjumeau ( sic, une jsp, ce n'est pas un ou plusieurs arrets !! attention aux termes que vs employez, nous sommes en droit !!) . Quant à l'abus de droit, le cph de lonjumeau n'invente rien, c'est une solution qui avait déjà été préconnisée par la doctrine, le Conseil d'Etat et le conseil constitutionnel, me semble t il . Ce qui par ailleurs tombe sous le sens , puisque le cne est un contrat comme les autres de ce point de vue.

Pour ce qui est des positions defond, je vous trouve bien sûrs de vous, tous ! Que l on soit a priori pour ou a priori contre ne change rien à cet été de fait : il faudrait p etre faire preuve de plus d'humilité devant un problème qui dépasse toute la classe politique, tout le pays et tous les analystes !! personne n ayant trouvé LA solution, je trouve pour ma part que vous traiterréciproquement et indirectement de cons n'apportera rien . Cette idée aurait du etre testée de maniere expérimentale depuis longtemps, par exemple, en ayant recours à un plafonnement légal de ces contarts à 100 000 ds tel secteur ou tel bassin d 'emploi en crise, ce qui aurait permi d'observer si oui ou non il s'agit d'une solution et à qui sert elle le plus.. . Avoir plus d eflexibilité est une évolution incontournable et l'enjeu n'est pas de s' y opposer puisque ça ne servira à rien. L'enjeu est de s'y adapter !! Pour ceux qui seraient tentés de dire : tu te résignes au liberalisme ( pfff ) , je répondrai, en tte franchise, attendons un peu que la gauche revienne au pouvoir et voyons, ensemble, la superbe mécanique politico économique qu 'elle sera apte à mettre en oeuvre pour tuer le chômage ... D'ici, là , s'il vous plaît, restez un peu plus humbles !
CNE ou pas, la précarité ne se combat pas avec des manifs ou des slogans idéologiques qui ne veulent bien souvent rien dire; les formules à l'emporte pièce ne nous donneront pas de travail!
Si vous estimez, malgré cela, que calmer vos nerfs est chose constructive, je crains légèrement pour vos qualités d'ouverture d'esprit et de confraternité qui, plus que des qualités, sont des valeursà caractère déontologique de ce beau métier que nous visons ...
 
Message(s) : 9
Inscription : Mar 25 Avr 2006 à 0h31


Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)