conseils d'un poilu dans la main qui a réussi ;)

Faites nous bénéficier les autres de votre expérience et des astuces utiles pour résussir son CRFPA

Modérateurs : lalie, max, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

par jess21 » Dim 12 Nov 2006 à 0h00

assez d'accord. la solution, c'est de trouver sa propre méthode. mais pour le grand o, c'est 60% de connaissances et 40% de méthode. J'ai eu 14 en lisant le plus de doctrine et de jspd possible sans jamais avoir eu de simulation même avec les copines.
Je préfèrais ne pas savoir ce qui m'attendait. J'ai fait 8ans de théâtre, ça aide pour l'expression orale mais si t'as rien à dire...
J'ai eu affaire à un président du jury qui faisait non e la tête à chaque chose que e disais et pourtant je ne suis pas tombé sur un de mes sujets de prédilection..
le secret, c'est de garder confiance en soi et en ce qu'on dit ou en tous cas de le faire paraître!
 
Message(s) : 10
Inscription : Sam 11 Nov 2006 à 23h22

par bad inter » Mar 19 Fév 2008 à 18h08

Salut à toutes et à tous,

Je reprend le clavier 2 ans après ma réussite à l'exam du CRFPA pour fêter ma réussite au CAPA, il y a de cela maintenant 3 mois.

Avant tout, ne croyez pas ce que l'on vous dit au sujet de la facilité de l'exam final. J'ai eu droit à tout pour dédramatiser : "le plus c'est d'y entrer, pour sortir no soucy", "le CAPA n'est qu'une formalité"... et bien croyez moi, j'ai trouvé le CAPA bien plus difficile que le CRFPA, et de loin. Deux raisons majeures : la préparation au CAPA est nulle et l'oral de déonto est bien plus sévèrement noté que le grand O du CRFPA.

Pour la petite anecdote, j'ai passé l'exam plutôt confiant : les écrits n'étaient qu'une vaste supercherie (il suffisait de recopier bêtement un document qui nous a été fourni et de remplacer les montants, les délais et les noms...), sans parler du QCM et de la consultation. J'ai du me taper un truc comme 12 aux écrits sans n'avoir rien préparer du tout (et je suis loin d'être un génie). Concernant les oraux, ça a été une tout autre histoire. Il faut avant tout se dire qu'au moins 50% de la note va dépendre du jury que l'on va se taper (pas de grande différence avec le CRFPA finalement, du moins à ce niveau). J'en ai eu la preuve à l'occasion des rapports de stage : je les avais plutôt bien cartonné tous les deux, j'ai eu deux jurys différents, résultats : 8 et 13... mmmmh. L'oral d'anglais, easy, quoique là encore tout dépend du prof... il suffit d'avoir lu une fois les textes et de savoir de quoi ça parle. Aucun souvenir des oraux techniques (il y en avait ???). Par contre, la déonto, aors là, un drame, la Cata !

Je me répète, et j'inciste sur ce point, le jury va jouer pour beaucoup dans la note finale. La préparation pour la déonto à l'EFB est quasi inexistante, à part trois pauvres cours sur l'E-learning et ou 3 interventions peu intéressantes en cours. Il fallait donc impérativement s'acheter soit le mémento ("Déontologie de l'avocat" de R. Martin - édition Litec, un bouquin bleu que je conseille vivement, pas trop gros, assez complet), soit le pavet (pas si gros que ça) "Les règles de la profession d'avocat" de Jacques Hamelin (Dalloz), complet mais peut être plus à jour.

Je n'ai pour ainsi dire rien préparer... j'étais allé faire un saut à l'EFB la veille pour voir un peu comment se déroulait l'épreuve et prendre la température des sujets qui tombaient. Les thèmes étaient très variés et n'avaient pas grand chose à voir avec la déonto, du moins directement. J'étais plutôt rassuré.

Le lendemain matin, mon épreuve (la dernière) de déonto. Je tombe sur la déontologie des avocats européens (l'horreur, les 4 dernières pages du Litec !!!). Le sujet est accompagné d'une série de question afin de permettre au candidat de construire son développement. Passé une heure à tenter vainement de construire un plan et de trouver dans ma pauvre mémoire des indices de réponses aux quelques 5 ou 6 questions, je me dirige vers la salle d'examen. Là j'attend 10 à 15 min dans le couloir, seul, sans personne pour me contrôler... d'autres candidats, qui avaient eu le même sujet, patientaient également, ce fut l'occasion de comparer nos réponses. Et hop passage...

La candidate qui sors de la salle pleure toutes les larmes de son corps, encourgeant... J'entre, salue les examinateurs, pas de réponse. Hum hum. je fais mes 10 - 15 minutes sur le sujet, pas d'oubli important, je me suis plutôt bien exprimé, j'ai fait le tour de la question. Les 10 minutes de questions ont été atroces : des cas d'école (soit disant) auxquels j'étais incapable de répondre. Les questions étaient vraiment tirées par les cheveux... Passé 25 min, je sors, plutôt satisfait. Il me fallait 6/20 pour avoir le CAPA. Avec ma première partie plutôt carrée, c'était dans la poche.

Plusieurs jours passent, j'étais serrein, persuadé d'avoir l'exam du premier coup (c'est pour les absents ou les docteurs le rattrapage non ? héhé ça aussi gros bruit de couoir qu'il ne faut pas croire). Les résultats seront affichés sous format PDF sur le site de l'EFB d'ici quelques secondes... Un de mes potes de l'école me bipe pour me dire que ça commence à s'afficher sur son pc ... mais qu'il n'a pas encore tout. J'attend... ferme le fenêtre, la rouvre ... il devait y avoir du monde sur le site à ce moment...

Boom, la nouvelle tombe comme un couperet : un autre pote qui venait de se voir sur la liste des admis m'appelle pour me dire que je me tape le rattrapage ! Horreur ! J'ai su ma note après coup, je m'étais tapé 4/20 en Déonto ! Vous imaginez bien à quel point j'étais dégouté à ce moment. J'avais au final un truc comme 9,78 de moyenne... Ridicule.

Bref, j'ai passé 3 semaines à potasser la déonto à mort, passage, 13/20, et allez, la formalité avait finalement été accomplie. Mais quel stress et quelle désilusion !

Aujourd'hui c'est bon, j'ai le papier à la maison, je suis tout fierrot, mais je n'en menais pas large il y a qques mois.

Tout cela pour vous encourager à nouveau, le CRFPA est relativement facile, plus que le CAPA pour lequel on a tendance à ne pas se préparer au final.

Pour ceux et celles que ça intéresse, j'ai réalisé une synthèse du Litec en déonto au format Word. Si vous en voulez une version, très pratique pour relire tranquillou et en queslques heures l'intégralité du programme, vous pouvez me mailer à cette adresse : gaaarg@gmail.com

En attendant, courage à toutes celles et ceux qui révisent, même si vous avez encore le temps de voir venir.

Amicalement,

Gaaarg
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

par Pierre-N » Mar 19 Fév 2008 à 21h06

Oui je pense qu'on ne le rappelera jamais assez, un bete calcul arythmétique permet facilement de se rendre compte que l'épreuve de déonto est une des plus importante puisqu'elle est coef 3. Faut donc pas y aller la fleur au fusil...

Le plus triste dans tout ça, je pense, c'est que c'est le genre de sujet qui ne te servira probablement pas du tout pour la suite.

Enfin l'essentiel, pour toi, c'est que tout soit fini.

Juste une question: tu avais le droit à de la doc ? (Codes, recueils...)
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim 18 Déc 2005 à 18h38

par MDEBAIL » Dim 18 Mai 2008 à 14h42

Felicitation à BAD INTER t'as assuré et tu fais jalouser pas mal de gens c'est rigolo !!!! :D
 
Message(s) : 2
Inscription : Ven 12 Oct 2007 à 12h52

Précédent

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)