Réfléchissez avant de vous engager

Echangez toutes les infos que vous avez sur les options du CRFPA (diffuculté, dispense.....) en fonction de vos IEJ

Modérateurs : lalie, max, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

Réfléchissez avant de vous engager

par juridikboy » Mar 15 Nov 2005 à 16h20

Ne sachant trop quelle matière choisir pour l'épreuve orale de spécialité, et afin d'assumer efficacement une pleine responsabilité de mon engagement, je sollicite quelques lumières... :-)

Au regard de mon parcours le choix reposerait sur la triple possibilité suivante :

-droit patrimonial,
-droit de la famille et des personnes,
-ou le droit commercial et des sociétés.

Le droit patrimonial remonte à la première année, d'où une sérieuse mise à jour des connaissances qui s'impose,... et le raffraichissement de mémoire qui va avec. :S

Concernant le droit de la famille et des personnes, on m'a dit que le programme était le plus conséquent de toutes les matières proposées, donc pas forcément un bon choix stratégique. :/

Enfin concernant le droit commercial, je n'ai pas suivi le cours de droit des société en T.D.

Aussi, au regard de ces informations, j'aimerais être renseigné quant à la nature de l'épreuve, ses modalités,... les réalités et simples apparences des difficultés que peuvent poser le choix d'une de ces matière.

Merci d'avance,
bon courage
bonne route,
bonne chance.
;-)

J.B
 
Message(s) : 6
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 16h05

par emmanuel » Jeu 17 Nov 2005 à 12h23

bonjour,
le droit patrimonial est une matière peu dense mais trés technique. Maitriser cette matière quand on n'a pas fait de droit des biens depuis longtemps est loin d'être aisé... Aussi je ne pense pas ce soit un choix judicieux à l'écrit. En revanche, cette matière est trés abordable à l'oral puisqu'il ne s'agit que d'un contrôle de connaissance...
En ce qui concerne le droit commercial, la matière est à la fois dense et technique. Je pense pas que celà puisse être un choix réellement enviseageable tant à l'écrit qu'à l'oral quand on a pas pris cette matière en td.
Enfin,si le droit de la famille est effectivement l'une des matières les plus lourdes (le programme de révision est immense),c'est une matière qui n'est pas trés compliquée, aussi, je pense que celà peut être un bon choix à l'écrit car aidé du code l'examen est tout à fait abordable.
J'espère que ces info t'aideront dans le choix de tes matières. Pour plus de précision tu devrait essayer de récuperer les annales de ton IEJ afin d'évaluer le niveau de difficulté de ces différentes matières.
Emmanuel
 
Message(s) : 4
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 10h56

par CR » Jeu 17 Nov 2005 à 12h32

Je me permets de donner un avis plus nuancé. J'ai pris droit de la famille à l'oral et je le regrette un peu.

Le droit de la famille suppose la connaissance des matières suivantes:

- droit des personnes

- droit de la famille stricto sensu

- régimes matrimoniaux.

C'est tout de même énorme, et en pleine évolution. Nous sommes en période transitoire avec les réformes du nom, du divorce. Plus quelques modifications concernant l'adoption etc...

Bref, il faut quand même de solides bases pour appréhender cette matière à mon avis!

Après, tout dépend de ton IEJ. Dans le mien, tu pouvais tirer un sujet dans l'une de ses matières. Des sujets du type "Régimes matrimoniaux et procédures collectives" sont tombés. Donc une connaissance pointue du cours de régimes matrimoniaux était nécessaire.

Donc, réfléchis bien avant de faire ton choix de matière à l'oral. Prends la matière dans laquelle tu te sens le plus à l'aise!

Bon courage
---CR
 
Message(s) : 3
Inscription : Jeu 17 Nov 2005 à 10h23

ouaip,... j'vais t'dire... ouaip

par juridikboy » Dim 20 Nov 2005 à 10h40

Tout d'abord merci pour vos réponses ;-)

En suite, comme je le pensais le droit commercial est mis de côté.
L'hésitation portant essentiellement sur l'alternative droit de la famille/droit patrimonial. Ceci pour l'épreuve orale de spécialité.

Le problème c'est qu'entre temps j'ai rendu mon dossier... :/ ^^
Il n'y a alors plus lieu à hésitation.
Donc pour moi ce sera droit de la famille et des personnes à l'oral.
Tant pis, y'a plus qu'à assumer, impeccablement ;
le choix a été formulé. :twisted:

Sinon, juste pour information, droit patrimonial ça porte juste sur les biens, démembrement de la propriété, théorie de l'accessoire, incorporation...

Je redirige donc la question :
Quels conseils pourriez-vous donner à quelqu'un ayant choisi cette épreuve à l'oral? (quels manuels conseillez/préférez-vous en la matière? Celui d'Annick Bateur? Sont-ils à jour de la nouvelle loi sur le divorce?...)

Sinon sur les oraux du crfpa en général, qu'auriez-vous à dire? Sont-ils plus techniques, plus pointus, plus orientés pratique que les oraux du cursus universitaire? Sont-ils semblables? (mais peut-être cela dépend-t-il du lieu de passage de l'examen...?)
Ceci afin d'organiser au mieux l'approche des révisions et de l'examen.
 
Message(s) : 6
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 16h05

par emmanuel » Mar 22 Nov 2005 à 11h25

bonjour,
En ce qui concerne le droit patrimonial, cette maière comprend un programme allégé de droit des biens :
- la possession
- la propriété (preuve, mode d'acquisition (usucapion, accession...), TAV, abus de droit, droit à l'image des biens, empiétement...)
- les démembrements de la propriété (ususfruit, servitude...)
- La copropriété (indivision et surtout le régime spécifique de la copropriété issue de la loi du 10 juillet 1965). La copropriété est à étudier tout particuliérement car dans de nombreux IEJ les sujets relatifs à ce theme étaient trés techniques voir vicieux :twisted:

Les meilleurs manuels actuellement sont le Carbonnier (PUF) qui est trés clair mais pas actualisé à ma connaissance ou le Atias (litec) qui lui a été actualisé en 2005.

Bonne chance

emmanuel
 
Message(s) : 4
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 10h56

Merci bien

par juridikboy » Jeu 24 Nov 2005 à 10h54

Et sinion question manuels de droit de la famille et des personnes, des suggestions? :roll:
 
Message(s) : 6
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 16h05

par marine » Jeu 24 Nov 2005 à 16h08

Personnellement, je l'ai à l'oral aussi, je pense que ce sera le précis dalloz. C'est complet, mais c'est vrai que ce n'est pas toujours évident, c'est pourqoi il est bien de commencer par le mémento dalloz pour avoir une vision de base et globale.
 
Message(s) : 4
Inscription : Jeu 24 Nov 2005 à 15h42
Localisation : Aix-en-Provence

par ghyz » Mer 18 Jan 2006 à 14h41

Coucou,

Tout le monde m'a conseillé de choisir droit de la famille : "c'est long mais c'est pas dur".

Bof, c'est un argument miteux, je trouve. En ce qui me concerne, le droit de la famile ne me passionne absolument pas...et travailler quelquechose qui ne vous botte pas trop, c'est probablement risquer de bachoter une matière sans l'approfondir...

Il faut faire en fonction de ses goûts et des domaines dans lesquels on souhaite remettre au goût du jour ses connaissances, me semble-t-il...

Pour moi c'est droit patrimonial et droit fiscal à l'oral. Je préfère bosser 300 heures une matière qui me botte quitte à risquer de ne pas finir la matière que 200 heures une matière dans une simple optique stratégique d'obtention de l'examen...avec en prime le risque de se spécialiser professionnellement dans une matière sous prétexte qu'on l'a traitée à l'examen et que os connaissances sont toutes neuves....
 
Message(s) : 2
Inscription : Mar 17 Jan 2006 à 15h15

Mouep

par juridikboy » Mer 18 Jan 2006 à 16h04

Si on attend d'aimer une matière pour se mettre à bosser je crois que c'est vraiment pas gagné.

Peut importe les goûts, seule compte l'efficacité ; l'impeccabilité de ce que l'on fait.

Bonne année et bon courage à tous et à toutes.
;)
 
Message(s) : 6
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 16h05

par ghyz » Mer 18 Jan 2006 à 17h01

C'est toi qui vois juridikboy.

Pour ma part, je crois qu'il faut choisir les matières pour lesquelles on a un petit attrait. on est jamais aussi bon que lorsque l'on se prend au jeu. Cela dit si rien ne te botte, la donne est différente...
 
Message(s) : 2
Inscription : Mar 17 Jan 2006 à 15h15

Le JEU du JE

par juridikboy » Jeu 19 Jan 2006 à 14h44

Disons qu'on peut jouer le JEu indépendemment des attraits ou répulsions du JE. :roll: :twisted:

Enfin bref, ce n'est pas le sujet de la dicussion : ne polluons pas le forum.
:)

Bonne journée.
 
Message(s) : 6
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 16h05

Re: Le JEU du JE

par soft » Jeu 19 Jan 2006 à 21h21

[/quote="juridikboy"]Enfin bref, ce n'est pas le sujet de la dicussion : ne polluons pas le forum. [/quote]

Si je peux me permettre, je ne trouve pas que vous polluez le forum, c'est intéressant aussi de voir des avis différents, et le but de ta question, juridikboy, était de savoir comment choisir ta matière à l'oral, en fonction des difficultés.
Et ghyz a donné son opinion. Pour ma part, je suis d'accord avec lui, je pense que c'est préférable de se sentir à l'aise dans la matière et son contenu, l'apprécier un minimum pour pouvoir s'investir davantage et y trouver un intérêt. Apprendre pour apprendre "impeccablement" comme tu dis, sans y contribuer avec un minimum d'attrait, ne permet pas de véritablement fructifier ton travail.
J'ai choisi moi aussi droit de la famille à l'oral, mais parce que c'est une matière dans laquelle j'ai envie de me remettre à niveau et qui m'intéresse, donc j'aurai plus de facilité à l'appréhender qu'une matière qui m'importe peu, même si son contenu est moins étendu.

Juridikboy, si tu aimes le droit de la famille, prend cette matière, mais si tu préfères le droit patrimonial ou le droit commercial (référence à ton premier message), n'hésite pas, tu travailleras mieux sur qqch que tu aimes.
Je pense que ton choix de matières n'est pas définitif, ça doit être juste l'inscription pédagogique. Le choix définitif des matières n'a lieu qu'en juin il me semble, en tout cas dans mon IEJ
Quelque soit ton choix, bon courage à toi ! :)
 
Message(s) : 39
Inscription : Mer 04 Jan 2006 à 23h13
Localisation : Seine-Maritime

Goûts & couleurs, Atouts & humeurs...

par juridikboy » Ven 20 Jan 2006 à 14h12

Merci pour tes encouragements.

Quand je parlais de polluer le forum je parlais surtout pour moi. Pour ne pas développer des propos qui à mon sens sortaient du sujet. A savoir "l'influence des goûts personels sur l'efficacité".
Ce que je voulais souligner c'était l'intérêt qu'il y a à se détacher de sa petite personne (goût, attraits, répulsions...) pour devenir réellement efficace en ce en quoi on s'est engagé.

Quant au choix des matière en ce qui concerne mon IEJ c'est de toute façon bel et bien terminé. Il n'y a là aucun regrets.
Salutation.
J.B
 
Message(s) : 6
Inscription : Mar 15 Nov 2005 à 16h05

par geronimo » Ven 02 Juin 2006 à 10h37

moi aussi, j'ai pris droit de la famille à l'oral mais je regrette un peu. en fait, je l'ai surtout pris par défaut, parce qu'au départ je l'avais pris à l'écrit et comme je suis vraiment plus à l'aise (et comme j'aime) les procédures collectives et les sûretés, j'ai pensé qu'il était préférable de prendre droit de la famille à l'oral (et procédures collectives et sûretés à l'écrit) mais le programme est quand même lourd. les cours de l'IEJ étant largement insuffisants et ne préparant qu'aux cas pratiques, j'ai décidé d'assister au cours de droit la famille de 1ère année. le pb, c'est qu'avec les grèves du CPE, pas mal de cours ont sauté. Ils ont fini par tout rattraper en 4h, les cours d'un mois entier.
avec le recul, je me rends compte que même s'il n'y avait pas de grève, les cours de 1ère année ne sont pas suffisants pour des étudiants de maîtrise ou de DEA. en effet, le public auquel s'adresse le prof est encore jeune et les points sur lesquels il peut s'apensantir peuvent nous paraître évidents. Il faudra donc forcément compléter avec des bouquins ou des articles.
en bref, c'est loin d 'être gagné et je ne sais pas trop par où commencer.
 
Message(s) : 2
Inscription : Ven 02 Juin 2006 à 9h46

par Pierre-N » Dim 04 Juin 2006 à 9h27

J'ai eu le même problème car je prend aussi droit de la famille à l'oral. C'est vrai que le programme de révision est super lourd (en plus, faut se farcir les régimes matrimoniaux et un peu de droit des succession, selon notre prof, ce qui est génial vu que j'en ai pas fait).
Dans tous les cas, il y a toujours le précis Dalloz qui a été remis à jour en septembre 2005, et qui est mis à jour de la plupart des réformes en la matière (sur le divorce et la filiation notamment).
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim 18 Déc 2005 à 18h38


Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)