Si on comparait le taux de réussite 2006 des IEJ??

Parlez nous de votre IEJ: la difficulté des examens, la qualité des enseignements et des conférences.

Modérateurs : lalie, max, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

Si on comparait le taux de réussite 2006 des IEJ??

Message par averroes42 » Lun Déc 04, 2006 3:28 pm

Bonjour à tous!

J'ai passé le concours, pardon!, l'examen pour rentrer à l'EDA. Je suis curieux de savoir le taux de réussite sur la France...
Je suis assez écoeuré j'araté les écrits de peu et g un petit passage à vide. :cry: Bref je commence!!

IEJ Saint-Etienne: 80 inscrits, 55 sérieux, 15 aux écrits, 8 à l'oral.
Non c'est pas une blague soit 27% de réussite.

Je compte sur vous. Bon courage à vous mes amis!
averroes42
 
Message(s) : 29
Inscription : Jeu Mai 04, 2006 10:24 am
Localisation : saint Etienne

Message par pjak » Lun Déc 04, 2006 6:10 pm

à lyon, 16,6% de réussite par rapport au nombre d'inscrits (et non par rapport au nombre de présents à l'exam)
pjak
 
Message(s) : 587
Inscription : Dim Oct 22, 2006 10:32 am

Message par Pierre-N » Lun Déc 04, 2006 6:47 pm

Cherchez pas les enfants: A Nantes, c'est 48% par rapport au nombre de présents à l'exam (35 l'année dernière, le taux normal, ça doit redescendre à 25 si on prend le nb d'inscrit), rapport à la politique d'ouverture, et la volonté du directeur de l'IEJ de bien nous faire rappeler que c'est un exam et non un concours déguisé. Au vu du pourcentage, c'est réussi. A savoir si c'est bon ou mauvais...
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm

Message par caroline » Mar Déc 05, 2006 9:30 am

Ce que Danet à oublié de préciser c'est qu'il y avais trés peu de candidats cette année à Rennes... D'où peu être le bon taux de réussite à Nantes...(enfin je dit ça...)
caroline
 
Message(s) : 104
Inscription : Sam Nov 26, 2005 4:36 pm
Localisation : nantes

Message par amphy » Mar Déc 05, 2006 10:03 am

il s'agit effectivement d'un examen d'entrée et non d'un concours donc tous ceux qui ont 10 le décrochent pourquoi si peu de gens décrochent 10? ils n'ont pas le niveau? pourtant pour la plupart nous sommes titulaires d'un DEA ou d'un DESS et beaucoup d'entre nous sont déjà juristes ............. alors heureuseument qu'il s'agit d'un examen d'entrée et non d'un concours sinon ce serait encore plus dur

à méditer
amphy
 
Message(s) : 28
Inscription : Jeu Nov 02, 2006 10:42 am

Message par Pierre-N » Mar Déc 05, 2006 10:09 am

caroline a écrit :Ce que Danet à oublié de préciser c'est qu'il y avais trés peu de candidats cette année à Rennes... D'où peu être le bon taux de réussite à Nantes...(enfin je dit ça...)

Il n'empeche que cette année, à l'EDAGO, on a jamais été aussi nombreux (150). Le mystère reste entier, surtout qu'il n'y aurait pas de honte à faire une sélection. On en fait bien pour les juges et médecin, donc pourquoi pas les avocats...
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm

Message par pjak » Mar Déc 05, 2006 11:27 am

Pierre-N a écrit :
caroline a écrit :Ce que Danet à oublié de préciser c'est qu'il y avais trés peu de candidats cette année à Rennes... D'où peu être le bon taux de réussite à Nantes...(enfin je dit ça...)

Il n'empeche que cette année, à l'EDAGO, on a jamais été aussi nombreux (150). Le mystère reste entier, surtout qu'il n'y aurait pas de honte à faire une sélection. On en fait bien pour les juges et médecin, donc pourquoi pas les avocats...


Quoi qu'on en dise, il s'agit d'un concours, et les vannes s'ouvrent selon la proportion de professionnels en activité dans la région tout simplement...

On peut parler de numerus closus comme en médecine... Il y a beaucoup (trop?) d'avocats à Lyon et sa région, ce qui explique ce si faible taux de réussite...

C'est vrai que j'ai du mal à comprendre pourquoi on se refuse à appeler ce un concours et on s'accroche à ce titre d'"examen d'entrée" alors qu'il est manifeste que ca n'en n'est pas un... :?
pjak
 
Message(s) : 587
Inscription : Dim Oct 22, 2006 10:32 am

Message par pjak » Mar Déc 05, 2006 11:29 am

IEJ Saint-Etienne: 80 inscrits, 55 sérieux, 15 aux écrits, 8 à l'oral.
Non c'est pas une blague soit 27% de réussite.


Heu 8 admis sur 80 inscrits ca nous fait du 10 % de réussite il me semble non?
pjak
 
Message(s) : 587
Inscription : Dim Oct 22, 2006 10:32 am

Message par caroline » Mar Déc 05, 2006 11:33 am

Peut être que pour qualifier des épreuves de concours y'a des conditions que ne connait pas...
Le nombre d'admis pour les élèves avocats est variable..meme si ca se joue à une quinzaine d'étudiants d'une année sur l'autre, alors qu'il me semble qu'en médecine c'est un nombre fixe qui ne varie pas en fonction des besions du métiers....
Enfin je sais pas...les critères pour parler de concours ne sont peut être tout simplement pas réunis :)
caroline
 
Message(s) : 104
Inscription : Sam Nov 26, 2005 4:36 pm
Localisation : nantes

Message par lalie » Mar Déc 05, 2006 2:07 pm

En y réfléchissant je ne pense pas qu'on puisse comparer à pharma ou medecine où il n'y a pas d'épreuves orales ; pour le barreau je suis persuadée que ça marche comme pour les Grandes Ecoles : le nombre d'admissibles est variable d'une année sur l'autres (sauf certaines comme Hec mais ce sont des cas à part), par contre le nombre d'admis reste fixe, et c'est là que le jury fait sa tambouille pour avoir le nombre souhaité.

La seule différence c'est que nous ce numerus closus d'après-oral on le connait pas !

Pour avoir passé ce genre d'autres concours je peux vous assurer que ça n'est pas forcément un mal pour nous, ya rien de pire que de savoir qu'ils ont pris 200 personnes et qu'on était le 201 ème sur la liste..
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par Ulgrim » Mar Déc 05, 2006 3:31 pm

lalie a écrit :La seule différence c'est que nous ce numerus closus d'après-oral on le connait pas !


C'est surtout ça, en fait. La profession d'avocat, profession à "ordre", est l'une des seules ( la seule ? ) à n'avoir pas officiellement de numerus clausus, ou un système de concours ( du moins pas officiellement ).
Le fait est qu'une commission se réunit après les oraux, pour "ajuster" certaines notes. En fonction de qui ou de quoi, ça, mystères ... :?:
Ce type d'harmonisation, c'est plutôt dans les concours avec numerus clausus qu'on le retrouve.

Je suis aussi d'avis de dire que l'examen en vue de l'obtention du droit d'entrée dans un CRFPA est un concours qui n'en porte pas le nom.

Sinon, question chiffre, cette année à Nanterre nous étions quelque chose comme un peu plus de 350 aux écrits et 170 environ à l'oral, soit peu ou prou un taux de 50% à l'admissibilité.
Concernant l'admission je n'en sais rien, nous avons nos résultats jeudi 7 ( 3 semaines d'attente tout de même, c'est très dure à supporter, croyez moi ... :? ).

P.S. : Pour revenir sur la personne disant que, quand même, c'est abusé, nous avons tous en majorité un DEA ou un DESS, et nous sommes tous juristes, sous-entendus on devrait tous le mériter.
Pour avoir quelques ami(e)s avocats depuis maintenant 3 ans, selon leurs dires, tu as beau avoir tout plein de diplômes, le premier jour où tu dois rédiger une assignation, introduire une instance, faire un acte ou une démarche quelconque, sans parler de plaider pour un plaideur, tu te rends comptes que tu ne sais pas faire grand chose ... Je veux dire, concrètement.
Ulgrim
 
Message(s) : 24
Inscription : Jeu Jan 19, 2006 5:27 am

Message par lalie » Mar Déc 05, 2006 4:18 pm

Ulgrim a écrit :P.S. : Pour revenir sur la personne disant que, quand même, c'est abusé, nous avons tous en majorité un DEA ou un DESS, et nous sommes tous juristes, sous-entendus on devrait tous le mériter.
Pour avoir quelques ami(e)s avocats depuis maintenant 3 ans, selon leurs dires, tu as beau avoir tout plein de diplômes, le premier jour où tu dois rédiger une assignation, introduire une instance, faire un acte ou une démarche quelconque, sans parler de plaider pour un plaideur, tu te rends comptes que tu ne sais pas faire grand chose ... Je veux dire, concrètement.


+1
C'est d'ailleurs pour ça il me semble qu'on a arrêté le système des dispenses multiples pour les épreuves écrites, c'est bien parce qu'un 3ème cycle c'est bien mais par forcément suffisant.

Et puis si la majorité à un 3ème cycle ça me semble une raison supplémentaire pour renforcer la difficulté de l'exam, sinon comment sélectionner vu que l'obtention de ce 3ème cycle n'est plus dicriminant ?
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par amphy » Mar Déc 05, 2006 4:38 pm

sympa les réponses je croyais qu'on trouvait du réconfort sur ce forum :cry:

vous comprendrez peut être mon amertume après ces quelques explications
c'est la 2nd fois que j'échoue
la 1ère fois je sortais du DEA (master recherches ) alors je me suis dit que je ne l'avais pas assez préparé
la seconde fois je mobilise les moyens et intègre un cabinet comme juriste pour être aidée tout se passe très bien et je décroche une promesse de collaboration mais voilà j'échoue une 2nd fois
je continue d'être juriste aujourd'hui au même endroit et je le repasse bien entendu
la déception est grande j'ai eu un cursus avec mentions à chaque diplôme et cela fait maintenant un an d'expèrience professionnelle au contact de personnes qui me forment à ma future profession enfin j'espère et qui me font confiance
c'est difficile d'avoir fait des études pour exercer une profession et de butter à la fin là je pense que je suis dans le concret et que vous comprendrez mieux ce que j'essaye de faire passer comme message chaque échec est forcément injuste mais forcément ça l'est d'autant plus à notre niveau que l'on ne souhaite pas faire autre chose
amphy
 
Message(s) : 28
Inscription : Jeu Nov 02, 2006 10:42 am

Message par lalie » Mar Déc 05, 2006 5:06 pm

mais non t'inquiete pas on comprend.. :oops:

moi ce que je voulais dire c'est que maintenant tout le monde arrive à l'exam avec une bonne formation, que ça soit des dipômes, des stages, des LLM... C'est un peu comme ça dans toutes les filières d'ailleurs, la surenchère des dipômes.. Si tu regardes la fonction publique, pour les concours ouverts aux niveaux Deug tu n'as que des 3ème cycles qui se présentent, c'est dingue.. :shock:

Du coup je comprends que tu sois déçu mais tu ne dois pas penser pour autant que tu n'as pas le niveau : c'est juste que tous les candidats tiennent vraiment la route, alors il y a forcément des bons voire des très bons qui ne passeront pas :(

Maintenant que tu sais que c'est une vrai compétition cet exam, je suis sûre que ça va passer, a priori tu as tout pour ! Comme je l'ai dit dans un autre post si c'est ton rêve tu ne dois pas te le laisser voler, il faut que tu gardes confiance en toi ! :D

Ne te prends pas trop la tête avec ce que pensent les gens qui t'emploient, ils savent ce que tu vaux s'ils te proposent une collab' ; alors s'ils sont déçus c'est seulement pour toi, pas pour eux, et encore moins pour la confiance qu'ils t'ont accordée.

Bon courage en tous cas pour cette nouvelle année, et crois moi tu es loin d'être un cas isolé ; il faut juste que tu puisses trouver un peu de temps malgré le boulot pour garder contact avec l'aspect scolaire de l'exam. Parce que c'est vrai qu'en bossant en cabinet on apprend plein de trucs utiles pour l'exam, mais ça reste un exercice universitaire, alors il ne faut pas perdre de vue le formalisme de certaines épreuves !
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par Auréliema » Mar Déc 05, 2006 5:18 pm

Cette année à l'IEJ d'Aix : 358 présents à la note de synthèse, 98 admissibles et 90 admis, soit 25% de réussite.
Auréliema
 
Message(s) : 112
Inscription : Mar Nov 15, 2005 12:01 am
Localisation : Aix en Provence/Paris

Suivant

 

Retour vers Avis sur les IEJ

cron