CRFPA : Conseils d'un poilu dans la main qui a réussi ;)

Faites nous bénéficier les autres de votre expérience et des astuces utiles pour résussir son CRFPA

Modérateurs : lalie, max, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

CRFPA : Conseils d'un poilu dans la main qui a réussi ;)

par bad inter » Mar 14 Fév 2006 à 18h02

Salut à toutes et à tous,

Je viens de faire ma rentrée à l'EFB en janvier 2006, j'ai donc réussi cet examen pour lequel la plupart d'entre vous se remettent parfois trop en question. Je vais vous faire un mini récapitulatif de mes révisions et vous donnez les conseils qui m'ont permis de réussir avec brio, et sans trop d'efforts.

Tout d'abord je n'ai qu'une maitrise de droit des affaires obtenues à Paris I, donc les considérations relatives au master pour mieux réussir ne sont pas justifiées, je ne suis d'ailleurs pas le seul à l'EFB à n'avoir qu'une maitrise, loin de là...
Ensuite, après l'obtention de mon diplôme, j'ai décidé d'arrêter le droit pour monter une société : les étudiants en droit connaissent trop souvent cette période de doute au cours de laquelle le côté très théorique des cours les décourage pour les diriger inexorablement vers la vie active sans véritable consécration. Toutefois, en marge de mon projet de création d'entreprise j'ai décidé de m'inscrire à l'IEJ de Paris I afin de béneficier d'une mutuelle et d'autres avantages y découlant... Mais je n'ai bien sur pas mis les pieds à la fac de l'année. Fin Mai 2005, mes 2 futurs associés, sortis d'école de commerce avaient trouvé une place dans des grands groupes, et m'ont fait part de leur intention de ne pas poursuivre le projet, pourtant bien avancé. J'ai donc décidé de me mettre aux révisions.

J'ai alors été confronté au fameux problème de la méthode : devais-je m'inscrire dans une prépa ? quels ouvrages achetés ? avec qui réviser ? J'ai donc contacté un pote du même IEJ que moi pour savoir ou il en était : Glurp ! il était inscrit à Capavocat et sa copine à l'IEP. Il m'a filé une partie des cours, que j'ai réussi à compléter avec mes anciens cours tout poussiéreux des années précédentes. De Mai à Juillet 2005 je n'ai fait que relire ce qui me semblait important pour les matières que j'allais passer (obligations, pénal, et stratif), en favorisant les fifiches aux interminables notes que l'on peut trouver dans les bouquins. En 2 mois j'ai eu largement le temps de revoir ce que j'avais fait durant ces longues années d'études et de le compléter par la législation en vigueur et la jurisprudence actualisée... en bossant 3 heures par jour.

Juilet-Aout, vacances obliges, je n'ai rien fait ou presque, juste relu quelques passages dans des bouquins pour avoir des sources différentes histoire de compléter, et relire quelques fiches qui me posaient problème.

Septembre : j'organise un mini groupe de révisions, c'est le plus important je pense, avec ce fameux pote et sa copine. Au début j'ai été super stressé car ils savaient énormément de choses et étaient plus que rodés sur la méthodologie des différents exercices... J'ai donc, à défaut de participer activement, écouter et photocopier les devoirs qu'ils avaient fait dans le cadre leur prépa... juste pour refaire ami-ami avec la méthode. Cela faisait presque 2 ans que je n'avais pas fait de dissert, cas pratique, et autre commentaire, sans parler de la note de synthèse, exercice qui m'était alors inconnu. Nous avons dû faire 10 séances de révision et de brainstorming au cours desquelles on essayait de se piéger en se posant des questions sur des points précis des différentes matières que l'on avait à passer.

Au final, j'ai été reçu et eux non, et j'en suis navré. Mais je pense qu'ils ont commis l'erreur classique de vouloir apprendre par coeur, et à défaut, de trop favoriser le cours au détriment de la méthode.

Pour conclure, les meilleurs conseils que je puisse vous donner sont les suivants :
- N'en faites pas trop au risque de vous sur stresser et d'échouer à cause du stress, ce qui est franchement dommage.
- Travaillez régulièrement un peu, plutot qu'irrégulièrement beaucoup.
- Travaillez en groupe, vous apprendrez mieux et plus, tout en vous divertissant.
- Favorisez la méthode au contenu : les 2 épreuves reines (grand O et note de synthèse) porteront sur des sujets que vous risquez fort de ne pas connaitre.
- Changez d'air et sortez ! Rien ne sert de rester planté pendant des heures devant un bouquin alors que votre cerveau ne peut plus rien emmagasiner.
- Ne pas vous fiez à ce que disent les autres : ils savent toujours mieux que vous, faites selon votre rythme et vos besoins.
- Mangez et dormez bien, cela peut paraitre idiot, mais quand vous révisez avec 2 heures de sommeil dans la tronche vous etes 90% moins réceptif qu'près une bonne nuit de sommeil et un bon ptit dej'.
- Pour finir, le jour J allez y confiant ! Surtout pour les épreuves orales, le critère n'est pas de savoir le maximum de choses, mais de bien présenter le peu de choses que vous connaissez.

Si ça peut en rassurer, sachez que la France est un des pays d'Europe qui compte le moins d'avocats (40 000 sur toute la France, dont 20 000 à Paris), la politique est donc au recrutement ce qui permet aux CRFPA d'augmenter le pourcentage des admis.

Je ne suis pas plus intelligent ni plus doué qu'un ou une autre, j'ai juste pris du recul par rapport à cet examen, qui n'est certe pas facile. La plupart des personnes qui ont échoué ont été victime de leur stress et de leur zèle... Just be cool et tout ira bien.

Je vous souhaite à tous bon courage et bonne chance.

Pour ceux qui souhaite en savoir plus sur la réforme et sur la vie à l'EFB je suis disposé à apporter mon aide et mon savoir dans la limite de ce que j'ai vécu depuis la rentrée.
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

La méthode...

par julian » Mer 15 Fév 2006 à 10h31

Merci pour tes précieux conseils bad inter.

la méthode, toute la méthode et rien que la méthode!

c'est ce conseil que je me donne tout le temps. Il est vrai qu'un sujet complexe aura toujours tendance à vouloir nous faire dérailler, paniquer....

Je suis certain que la méthode permet de se sauver d'un sujet qur lequel on est pas performant. Et lorsqu'on connait le sujet, c'est la méthode qui fera gonfler la note finale car tout ce qui est claire sur le papier le sera aussi pour le correcteur.

Depuis cette année, j'ai enfin compris que les profs n'ont pas que ça à faire que de lire de grande envolés lyriques dans les copies et que le sommet de la méthode est d'arrivée à expliquer TOUT en quelques mots...
" Entre le fort et le faible, c'est la liberté qui opprime et la loi qui libère"
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu 22 Déc 2005 à 18h27

par bad inter » Mer 15 Fév 2006 à 16h21

De rien Julian, je te remercie pour ta réponse.

je tenais à rajouter un détail d'ordre pratique : tous les exams que j'ai passé à l'écrit étaient des cas pratiques ! Question méthode, rien de bien sorcier. Par contre sans mes codes (à jour of course), j'aurais été noyé sous le flot des incertitudes.
Je pense que de savoir chercher dans un code est plus vital que de savoir son cours sur le bout des doigts... Les correcteurs vous attendent certes sur la jurisprudence actualisées, ce qui vous oblige à la connaitre.

Les cours sont pour la plupart des retranscriptions des différents codes .. faites le test, vous verrez, donc rien ne sert d'apprendre le cours par coeur : perte de temps, d'énergie et de mémoire. Contentez vous de la jurisprudence, voir un pêu de doctrine, mais survolez le cours. TOUT EST DANS LES CODES. Je repense en particulier à la procédure pénale, ainsi qu'au droit pénal général et spécial, je n'ai pratiquement eu qu'à recopier les articles, le seul véritable effort intellectuel a été de faire correspondre les solutions aux questions posées, donc d'interepréter lesdites questions.

Je pense et j'espère que cela en rassurera plus d'un(e), et vous permettra de faire des économies en photocop ;)

J'en profite également pour vous offrir mes services en matière pénale (procédure et pénal général et spécial). Si vous avez des questions d'ordre théorique, pratique ou existentielles, je suis disposé à y répondre dans la limite de mes connaissances : cela me permettra d'aider mon prochain, mais aussi de parfaire mon savoir en la matière.

Juridiquement Votre

Nicolas
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

Re: La méthode...

par bad inter » Mer 15 Fév 2006 à 16h33

le sommet de la méthode est d'arrivée à expliquer TOUT en quelques mots...[/quote]

Merci Julian pour cette remarque, je suis tout a fait d'accord avec toi : l'esprit de synthèse et la précision sont vos meilleurs armes contre les correcteurs ! Il est très dangereux de s'aventurer dans les longues descriptions ampoulées, qui la plupart du temps dénotent une absence totale de savoir et ont la facheuse tendance d'exaspérer les correcteurs. Soyez CLAIR, CONCIS et PRECIS. N'en faites pas trop, même si le sujet sur lequel vous tombez est votre favori...

C'est bien la seule chose que j'aurai retenu de mes 5 années de droit : allez droit à l'essentiel, répondre simplement à la question, et surtout pas de fioriture !

Encore merci Julian pour cette précision, qui je le pense est primordiale.
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

par clochette » Lun 20 Fév 2006 à 1h05

félicitations au bad intersidéral :D
est ce que t'as lu la prophétie des andes? Si oui, est ce que tu as un message pr moi?
 
Message(s) : 5
Inscription : Lun 20 Fév 2006 à 0h33
Localisation : la mère nourricière

par Carole » Mer 08 Mars 2006 à 19h50

Félicitations à toi !!!
Comme tu proposes de l'aide, j'ai des questions. Je prépare l'examen pour la première fois à l'IEJ de Valenciennes, et je le passerai à Lille. Pour le moment j'ai pas trop commencé à bosser je lis pas mal l'actu (générale et juridique) mais c'est tout, tes conseils ont été les bienvenus à ce niveau.
J'ai deux questions :
J'ai choisi droit patrimonial mais je ne connais pas l'ensemble du programme de l'examen, le connais tu? ou saurais tu ou je peux le trouver. A l'Iej personne n'est capable de me renseigner.
D'autre part j'ai choisi comptabilité privée, pourrais tu me conseiller pour le choix de mes révisions?
Enfin, comment ça se passe à l'efb?
Je trouve ça pas mal de lire l'expérience de personnes qui viennent tout juste de passer l'exam. D'autant que je suis plus dans ton optique que de celle d'une personne qui a absolument voulu faire un M2 et qui bachote. J'ai eu ma maitrise en juin et je veux cet exam...Merci d'avance pour ta réponse.
Bonne continuation
 
Message(s) : 6
Inscription : Ven 02 Déc 2005 à 16h51

salut Carole,

par bad inter » Mer 08 Mars 2006 à 21h01

Pour ce qui est du droit patrimonial et de la comptabilité privée, je pense qu'il s'agit des matières pratiques à l'oral, me trompe-je ?
L'exam du CRFPA se passe en 2 temps : Admissibilité (le plus dur) avec les épreuves les plus longues et les plus techniques, telles que la note de synthèse, dissert, cas pratique, commentaire d'arrêt... Perso j'avais choisi droit pénal général et spécial et droit civil et je n'ai eu que des cas pratiques, donc je m'en suis plutot bien sorti. Après t'as l'admission : les oraux, et là il y a des petites différencs d'un IEJ à l'autre... à l'IEJ de paris 1, tu pouvais avoir des dispenses concernant les oraux pratiques (j'avais pris finances publiques et droit communautaire) à partir du moment ou tu pouvais justifier d'avoir eu la moyenne dans ces matières, au cours de ton cursus universitaire.. .ce qui était le cas pour moi :lol:
Après, le grand o, la langue et l'épreuve pratique qui me restait (stratif) ... se sont très bien passé... là encore, le plus important n'est aps de connaitre par coeur, mais bel et bin d'être en forme physique et morale.

Donc pour répondre à ta question, tout dépend du type d'épreuve que tu auras à passer : si tu te tapes droit patrimonial et comptabilité privée à l'écrit, je te conseille d'acheter le bouquin le plus récent et le dernier code pour chaque matière, après tu potasses à ta façon, en favorisant le plan, c'est la logique qui sera payante, pas les connaissances pures. Si tu te les tapes à l'oral, et que tu peux obtenir des dispenses dans ton IEJ, je te conseille de choisir les amtières ou tu as eu plus de 10 dans ta scolarité.

Pour ce qui est de l'EFB, depuis la réforme, les choses ont bien changé. Avant tu avais 1 an de cours non-stop, avec 3 mois de stage en cabinet, et une période de 2 ans au cours de laquelle tu devais faire un stage/collaboration, à l'issue de laquelle tu prettais serment. Cette année, c'est 6 mois de cours en alternance, 6 mois de stage en juridiction ou entreprise, et 6 mois en cabinet. Les cours ne sont pas des cours, mais plutôt des conférences organisées par des professionnels : juges, avocats, huissier etc... et sont relativement interessants. Le plus important concerne l'apprentissage des techniques de rédaction des : consultations, conclusions, assignations etc... devant les différents types de juridiction. Mais le plus gros tu l'apprends dans le cadre de tes stages, donc il faut bien choisir, et touver des structures ou on te donne vraiment du boulot interessant. J'ai trouvé un stage en alternance dans la direction juridique d'une boite de réassurance, et j'ai prolongé pour le PPI (2ème stage). Je fis du corporate, droit des aff, et plein d'autres trucs... c'est hyper formateur l'entreprise, et ça paye bien:D . La plupart des étudiants sont en cabinet ce qui est une excellente expérience quand les avocats te responsabilisent en te faisant rédiger des assignations, conclusions, consultations etc ... Mais il y a beaucoup de truands !!!

J'espère que j'ai répondu à tes questions, si je n'ai pas été clair sur quoique ce soit fais le moi savoir, aujourd'hui je suis super malade, j'ai une bronchyte de dingue, donc j'ai pas les idées très claires.

Biz

nico
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

methode

par annelise1307 » Jeu 09 Mars 2006 à 1h25

Bonjour
Je suis d'accord avec toi pour la methode , c'est l'essentile, la preuve, je réussi toutes mes notes de synthese.
Mais pourrais tu me parler de ta méthode pour les cas pratiques de droit des obligations et Pénal pour les comparer aux miennes.
D'autre part , as tu des entrainements de tes copains et copines de prépa privé que tu peux envoyer sur le net , ca m'aiderait , car niveau cours je pense que je suis au point car j'ai deja tout revisé l'an dernier pour enm , et crfpa que j'ai loupé de peu (les 2) , donc cette anné j'en ai passé d'autres et je prends toujours pénal , procédure pénale donc mon cours je commence a le connaitre et les actualisations aussimais je veux travailler ma méthode a fond pour l'avoir.Merci d'avance de ton aide
 
Message(s) : 9
Inscription : Mar 08 Nov 2005 à 19h33

par Carole » Jeu 09 Mars 2006 à 14h21

Merci pour tes conseils.
Au niveau du grand oral et de la culture générale, comment ça s'est passé pour toi? avais tu lu beaucoup? étais tu allé à des conférences?
J'ai pas mal d'autres questions bad mais ce serais plus pratique pour moi par mail : aldel59@aol.com, mais fais comme tu l'sens.
Bon rétablissement...
 
Message(s) : 6
Inscription : Ven 02 Déc 2005 à 16h51

Grand O et culture G

par bad inter » Jeu 09 Mars 2006 à 16h27

Salut Carole,

Pour le grand O, je n'ai absolument rien fait du tout, mas vraiment rien de chez rien. La raison est simple : le sujet portera sur un thème que tu n'auras en principe pas abordé en cours. Par contre, le jour de l'épreuve, ramène l'ensemble des codes que tu possèdes, c'est ce qui m'a sauvé la mise. Sâche que pour le grand O, tu as une question d'ordre générale, en relation avec les droits et libertés fondamentaux. Si tu dois réviser une chose je te conseille de lire une fois, à tête reposée, ton cours sur les libertés fondamentales, mais ne va pas t'encombrer la tronche de jurisprudences, de traités, conventions, lois etc ... tu vas perdre ton temps et risquer de stresser face à la tonne de boulot que tu vas t'imposer.

En plus de la question qui te sera posée, tu auras un ou plusieurs éléments qui te serviront de support dans ton exposé : lois, réglements, jurisprudence, en relation avec le sujet. Donc pas de panique, ces éléments liés au code approprié te suffiront largement à faire un exposé de choix.

Le but du grand O est de mesurer ta capacité à défendre une position, donc à argumenter en faveur de telle ou telle thèse : tu devras dire en quoi telle question est ou non contraire aux droits et libertés fondamentaux; soit tu auras le choix de ta position, soit on te l'imposera, mais dans tous les cas, c'est une épreuve destinée à mesurer ta faculté à argumenter, et à réagir à chaud face à des questions déstabilisantes.

Je suis tombé sur la durée d'une instance devant une cour d'assise qui durait plus de 24h, et dire pourquoi cela était conforme aux droits et libertés fondamentaux (au début j'ai un peu paniqué..), avec à l'appui, une dispo du code de procédure pénale, et une jurisprudence de la CEDH... franchement j'aurais préférer défendre la cause selon laquelle c'était contre les libertés fondamentales, mais je n'ai pas eu le choix. C'est là qu'intervient la question de la culture G : en 1 heure de préparation du sujet, tu n'auras pas le temps de fouiner dans le code de proc pénale pour un tel sujet, il faut donc essayer de le raccrocher à un sujet d'actualité ... et le sujet le plus bouillant était bien sur Outreau, je ne pouvais pas ne pas en parler ! Donc après mon mini exposé de 10 min, j'ai commencé à engager le débat sur outreau, ce qui en l'occurence à éveiller les foudres de l'avocat. Il m'a posé plusieurs questions un peu foireuses, voire hors propos, et s'est fait remonter les bretelles par la magistrate, au moment oû il m'a dit : "si vous réalisez que le client à qui vous avez permis de ne pas faire de prison était effectivement un pédophile, que feriez-vous?"? Je lui ai alors répondu : "mon cher maitre, en tant qu'avocat ma mission consiste à défendre mon client et non pas à le juger, cela relevant implicitement du rôle du juge...". A ce moment lamagistrate et l'universitaire ont pris le relais des questions sous un angle plus scolaire, et le grand O était fini... Donc pour la culture G, lire le monde, regarder les infos à la téloche, et se tenir informer par quelques manières que ce soit de l'actualité juridique et judiciaire du moment. Tu marqueras plus de points en faisant référence à des éléments de culture G, plutot qu'en ressortant bêtement des éléments du cours que tu trouves dans ton code...

Je te conseille de regarder les 3 interlocuteurs dans les yeux, et de ne pas en ignorer un ou une. Ne pas lire ses fifiches sans lever le nez, et ne pas succomber aux tics de language. Rendre son exposé VIVANT, les examinateurs se tapent des centaines de candidats en peu de temps, il faut leur faire une bonne impression en te démarquant d'un exposé lambda, banale et insipide. En parlant d'Outreau, je m'embarquais sur un terrain glissant, mais la question soulève tellement de passions que l'intérêt des examinateurs est obligatoirement attiré.

Nico
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

méthode cas pratique + support d'entrainement

par bad inter » Jeu 09 Mars 2006 à 18h09

Salut annelise,

Rien de plus simple que le cas pratique : il suffit de suivre le plan des questions; perso, j'aime bien rajouter un "concernant" à chaque fois de façon à ce que le correcteur soit continuellement dans la logique du devoir. Exemple : 1 / concernant la responsabilité des parents, 2 / concernant le recours contre l'institut...

Après, doivent figurer dans ta réponse : la disposition sur laquelle tu fondes ta réponse, la jurisprudence la plus récente et un brf enoncé des faits, le tout mis en forme selon la logique qui te semble le mieux adaptée à la question et à la matière.

Je te déconseille vivement de trop en faire, sois concise, précise, et colle au maximum à la question... pas de fioriture. A trop vouloir en faire tu finis par te perdre dans ton raisonnement et suciter chez ton correcteur impatience et exaspération.

Pour ce qui est des devoirs et entrainements en prépa (cap avocat, IEP...) je ne peux pas te fournir les sujets car ils sont copyrightés... Si les prépas sont aussi cheres c'est en très grosse partie à cause de ces fameux sujets. Par contre tu peux trouver les sujets des années précédentes dans chaque IEJ et au travers d'annales. Je pense que tu as raison de vouloir travailler de la sorte c'est comme ça que tu mettras toutes les chances de ton côté. Va faire un tour sur le site de l'IEJ de paris 1, il me semble que les annales sont en accès libre, si ce n'est pas le cas, envois leur un mail pour obtenir le mot de passe te permettant d'accéder aux annales... je vais essayer de trouver certains sujets des précédentes années de mon côté, et je t'enverrai les liens internet si je trouve qulque chose.

nico
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

par annelise1307 » Jeu 09 Mars 2006 à 20h58

Merci pour tous ces conseils.
Je voulais récupérer des trucs de prépa pour voir ce qu'il pouvait y avoir de si exceptionnel et si il y avait des trucs qui changent des annales que les sites donnent car souvent elles ne sont pas corrigées.
merci et a bientot
 
Message(s) : 9
Inscription : Mar 08 Nov 2005 à 19h33

about prépa

par bad inter » Ven 10 Mars 2006 à 1h28

Pour la question de savoir si ça vous le coup de faire une prépa.. honnêtement j'ai aucune stat... je pense que, si tu as 1500 voire 2000 euros à claquer sans que cela te fende le coeur et ne te mette en froid avec ton banquier, tu as tout intérêt à en faire une... C'est une bonne préparation, et vu que ça intervient un ou 2 mois avant les épreuves c'est pas du temps perdu. Parmi ceux et celles que je connais à l'EFB, je dirai que c'est du 50 / 50. Je pense que c'est surtout une question d'argent. Mais si tu estimes avoir la méthode rédactionnelle, ainsi que la méthode de bachotage, rien ne sert de dépenser autant, surout si tu as bien bosser à l'IEJ pendant l'année.

Sinon pour les sujets, il y a toujours moyen de trouver, mais pour la correction là tu en demandes quand même beaucoup :) héhéhé

Sur ce je vais me pieuter,

Bonne nuit

Nico
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

anecdote a 2 roupies

par clemajakarta » Mar 11 Avr 2006 à 18h00

Et tu penses que ca passe, le CRFPA, avec un baobab dans la main ?

(une prof de lycee m'a fait remarquer un jour que ca n'etait pas un poil que j'avais dans la main, mais un ...)

Je debarque sur le forum et dans ma preparation... cf nouveau message plus haut dans la tribune libre, et je suis tombee sur ton post, qui m'a interpellee, parce que c'est exactement comme ca que j'ai toujours avance: en en faisant le moins possible. (ca oblige a reflechir et ca preserve de l'energie pour les choses importantes).

Donc je pense que tu prodigueras des conseils avises (et visiblement je suis pas la seule), grand sage...
Voici ma question, concernant les materiaux de travail : tu as bosse sur des manuels, des cours ? Comment est-ce que tu as manage la mise a jour et le suivi jurisprudentiel. Je n'ai pas acces aux revues, il va falloir que je trouve une feinte ...

Merci d'avance
Tchoo

Clemence
mourir pour le peuple, d'accord, coucher avec, jamais !
 
Message(s) : 8
Inscription : Mar 11 Avr 2006 à 16h38
Localisation : Jakarta, parbleu

par bad inter » Mar 11 Avr 2006 à 20h12

Salut Clem,

Alors pour répondre brièvement à tes questions :

- j'ai révisé sur mes cours des années précédentes, et j'ai approfondi sur des bouquins des années précédentes aussi... donc je n'étais pas forcément à jour, mais je connaissais à peu près les idées directrices pour chaque matière.
J'ai aussi jeté un oeil sur les épreuves des années précédentes et j'ai essayé de choper des corrigés, ce qui n'est pas une mince affaire.
J'ai aussi eu la chance, mais ça ne m'a pas vraiment servi, de connaitre une nana et un mec qui étaient à Cap Avocat, donc on a fait quelques séances de révision ensemble, mais ça a plus été l'occasion pour moi de bad tripper face à la difficulté des sujets et à leurs profondes connaissances (qui soit dit en passant étaient justifiées par le fait qu'ils avaient déjà bossé les sujets...).
Donc pour résumer, ma matière de révision s'est limitée à mes vieux cours poussiéreux et aux ouvrages d'époque ... la loi change certe, mais pas tous les jours non plus, Chirac n'a pas toujours été au pouvoir héhéhé ;)

- Concernant le management des mises à jour : j'ai tout simplement acheté les derniers codes relatifs aux matières que je passais ;) rien de plus. La jurisprudence pfffff en caser dans une copie c'est déjà bien, j'ai ouie dire que de nombreux étudiants "inventaient" des jurisprudence... je n'ai pas osé, mais à part les décisions vraiment hyper importantes, je ne crois pas qu'il soit indispensable de tout connaitre par coeur et de se tenir à jour des jurisprudences. Mais si ça te permet d'avoir bonne conscience, il y a plein de sites sur le net qui recensent les différentes jurisprudences... en tout cas, il faut connaitre les fondamentales (niccolo, vabre, perruche etc ...) et pour ce qui est des mises à jour ... un bon code bien récent fera l'affaire.

- Pour finir, tu sembles l'avoir bien compris, le CRFPA est une épreuve de logique, de raisonnement et de présentation rationnelle des idées. Donc pas de panique ! Je ne me fais pas de souci pour toi, et ton baobab dans la main ;)

J'espère t'avoir éclairée, bon courage à toi, et si tu as d'autres questions n'hésites pas.

nico
"le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou"
 
Message(s) : 15
Inscription : Mar 14 Fév 2006 à 16h45
Localisation : Essonne

Suivant

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)