Mythes et légendes

Faites nous bénéficier les autres de votre expérience et des astuces utiles pour résussir son CRFPA

Modérateurs : lalie, max, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

Mythes et légendes

Message par Martin D » Mer Oct 18, 2006 4:07 pm

Bonjour à tous !

Pour mon premier post, j'aimerais savoir si les épouvantails que certains profs m'ont agité à propos du grand oral sont vrais ou pas et si ceux qui ont passé l'épreuve s'y sont frottés ou pas.

Je veux parler des question pièges du type "- êtes vous vierge ? - non, je suis verseau" ou "pouvez vous me donner la recette du boeuf aux carottes ?" ou encore "pourquoi les plaques d'égout sont-elles rondes ?".

Alors, mythe ou réalité ??
Dernière édition par Martin D le Mer Oct 18, 2006 7:25 pm, édité 1 fois.
Martin D
 
Message(s) : 103
Inscription : Mer Oct 18, 2006 4:02 pm
Localisation : Aix en Provence

Message par lalie » Mer Oct 18, 2006 4:29 pm

C'est quoi ces questions pour un Grand O ? :shock:

Bon pour tout te dire c'est bien le genre de questions qu'on pose pour les concours style HEC, et encore pour les avoir passés je peux te dire que c'est anecdotique comme question, à force ça lasse le jury pcq franchement ça n'est pas très interessant (par ex "êtes vous vierge" elle est archi connue, donc ça n'étonne même pas le candidat).

Nous à Paris 1 on n'a pas ce genre de questions, mais à mon avis tu ne dois pas en avoir peur ; le tout c'est d'avoir un peu d'humour, si tu y a droit tu fais un grand sourire, tu réfléchis deux secondes et tu essaies de répondre un truc marrant.

Moi qd on me posait une question comme ça je répondais systématiquement "vous savez moi je suis toujours en train de me demander "qui de la poule ou de l'oeuf ?" donc je n'en suis pas encore là !" (ref à la fameuse question "qui de la poule ou de l'oeuf est apparu en premier sur terre", tu l'auras compris ;-)).

Autre possibilité, si on te demande "pourquoi les plaques d'égouts sont rondes" (ou une autre question bizarre du même style), tu peux répondre "ça dépend de l'age du capitaine" (tu sais le fameux exo de maths qu'on nous apprend qd on est petit : "il y a 3 poules 2 vaches et 3 canards sur un bateau, quel est l'age du capitaine ?").

La dernière fois que j'ai répondu ça à un oral ça m'est venu sans réfléchir, c'était à l'edhec, les mecs ils se sont fendus la gueule et j'ai eu 19, donc a priori ça peu marcher ! :lol:

Bon courage en tout cas, et raconte nous tout après !
PS : je t'ai envoyé la compta
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par Martin D » Mer Oct 18, 2006 4:44 pm

Merci ça me rassure ! C'est vrai que ce genre de question est tout simplement inutile, mais (paraît-il) ça permet de tester le candidat qui se retrouvera plus tard dans des situation destabilisantes... :roll:
Martin D
 
Message(s) : 103
Inscription : Mer Oct 18, 2006 4:02 pm
Localisation : Aix en Provence

Message par lalie » Mer Oct 18, 2006 5:21 pm

Exactement, c'est pour ça que si on t'en pose une il faut tenter de ne pas se liquéfier sur place et le prendre à la cool ! :lol:

Enfin toi comme tu es prévenu tu ne seras pas destabilisé hein ? :wink:

Bizz
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par Pierre-N » Mer Oct 18, 2006 5:39 pm

A mon avis, ça reste des hypotheses d'écoles tout ça. Je vois mal des avocats ou magistrats avec tout le sérieux et la rigueur de la profession faire ce genre de coup, meme pour déstabiliser.
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm

Message par Auréliema » Mer Oct 18, 2006 6:59 pm

Salut,
Je viens de passer le Grand O à Aix et je n'ai pas eu de questions de ce genre et je pense que c'est le cas de tous les autres.
Par contre ils posent beaucoup de questions du genre " Qu'est-ce que vous pensez de...?" ou "Etes-vous pour ou contre...?" Par exemple ils m'ont demandé si j'étais pour ou contre l'adoption par les homosexuels, puis même question pour le CPE. Je pense que dans ce cas là la réponse pour ou contre n'est pas le plus important mais ton argumentation.
Sinon d'autres ont eu comme question "Pourquoi voulez-vous être avocat?" et là la réponse est très importante!!
Bon courage pour les révisions :wink:
Auréliema
 
Message(s) : 112
Inscription : Mar Nov 15, 2005 12:01 am
Localisation : Aix en Provence/Paris

Message par Martin D » Mer Oct 18, 2006 7:25 pm

Ca me semble beaucoup plus "normal" comme genre de question ! Ils ont l'air de coller énormément à l'actualité, vu les récentes déclarations de Bayrou sur l'adoption des homosexuels...

Je vais me prendre un abonnement au monde !

Sinon pour Aix, saurais-tu quelles ont été les autres questions posées (histoire que je prenne un peu la température un an avant) ?
Martin D
 
Message(s) : 103
Inscription : Mer Oct 18, 2006 4:02 pm
Localisation : Aix en Provence

Message par Auréliema » Mer Oct 18, 2006 7:38 pm

Il y en a eu des bizarres du genre "Qui est le président de la Cour des comptes?", "Quel est le système juridique de le République tchèque" suite à un arrêt de la CEDH la condamnant.
D'autres étaient de pur connaissance: "L'article du CP portant sur l'atteinte au droit de propriété", ou de la jurisprudence précise sur divers sujets (heureusement un seul jury sur 12 a posé ce genre de questions).
Des questions aussi de droit comparé sur les pays qui reconnaissent le mariage ou l'adoption homosexuels, des pays dans lesquels la place des syndicats est plus importante qu'en France.
Mais majoritairement ils nous demandaient de prendre position sur des questions controversées.

Mais avant les oraux concentre toi + sur les écrits, car c'est là qu'ils font la + grande sélection (98 sur environ 400). Essaye d'aller à toutes les notes de synthèse, car c'est souvent là que le bâs blesse. Choisis bien ta spécialité car les notes varient fortement. Je te conseille le droit des aff ou la fisca, c'est ce qui a payé le +.

N'hésite pas à me poser d'autres questions.
Auréliema
 
Message(s) : 112
Inscription : Mar Nov 15, 2005 12:01 am
Localisation : Aix en Provence/Paris

Message par lalie » Mer Oct 18, 2006 8:43 pm

Auréliema a écrit :Par contre ils posent beaucoup de questions du genre " Qu'est-ce que vous pensez de...?" ou "Etes-vous pour ou contre...?" Par exemple ils m'ont demandé si j'étais pour ou contre l'adoption par les homosexuels, puis même question pour le CPE. Je pense que dans ce cas là la réponse pour ou contre n'est pas le plus important mais ton argumentation.


Tout à fait d'accord avec Auréliema ! Je peux même rajouter que le jury se fiche pas mal de ton opinion personnelle, on te demande si tu es "pour ou contre" en tant qu'avocat ; c'est-à-dire que tu dois baser ta réponse sur un raisonnement juridique, pas sur tes convictions personnelles.

Peut être qu'Auréliema peut confirmer (ou pas si je me trompe !) mais en matière d'adoption par les couples homos, le juge national comme le juge européen se basent sur la notion "d'intérêt supérieur de l'enfant" pour dire que même si ces couples sont en droit de fonder une famille, cet intérêt commande de leur refuser l'adoption. Or "l'intérêt de l'enfant" est une notion prétorienne, donc évolutive (comme les bonnes moeurs, le bon père de famille...) donc au nom de cet intérêt, que le juge se garde bien de définir, la solution inverse pourra tout aussi bien être validée d'ici peu. Donc pourquoi pas bientôt une adoption par un couple homosexuel.

D'après ce que je sais c'est ce genre de raisonnement qu'il faut arriver à reproduire, comme ça tu réponds à la question, c'est argumenté, et personne ne sait si tu es pour ou pas (pcq on est bien d'accord, qd l'avocat défend son client ce qu'il pense ne compte pas, ou alors il faut refuser le dossier).

En tout cas merci beaucoup pour ce compte rendu, c'est sympa d'avoir vos impressions !!
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par lalie » Mer Oct 18, 2006 8:48 pm

Eh le jury il regarde la télé à mon avis, hier dans "Mots Croisés" yavait un sujet sur les syndicats où ils expliquaient que c'est dans les pays Nordiques que le taux de syndicalisme est le plus fort (environ 75 %), puis en Italie, Autriche et Belgique avec 50 % mais c'est en baisse. En France on est à 10% dans le public et 5% dans le privé.

Non sans blague, je suis sûre que le gars qui a posé cette question hier il était devant Yves Calvi !
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par Auréliema » Jeu Oct 19, 2006 11:15 pm

Peut être qu'Auréliema peut confirmer (ou pas si je me trompe !) mais en matière d'adoption par les couples homos, le juge national comme le juge européen se basent sur la notion "d'intérêt supérieur de l'enfant" pour dire que même si ces couples sont en droit de fonder une famille, cet intérêt commande de leur refuser l'adoption. Or "l'intérêt de l'enfant" est une notion prétorienne, donc évolutive (comme les bonnes moeurs, le bon père de famille...) donc au nom de cet intérêt, que le juge se garde bien de définir, la solution inverse pourra tout aussi bien être validée d'ici peu. Donc pourquoi pas bientôt une adoption par un couple homosexuel. D'après ce que je sais c'est ce genre de raisonnement qu'il faut arriver à reproduire, comme ça tu réponds à la question, c'est argumenté, et personne ne sait si tu es pour ou pas (pcq on est bien d'accord, qd l'avocat défend son client ce qu'il pense ne compte pas, ou alors il faut refuser le dossier).


J'ai bien essayé de ne pas répondre "je suis pour ou je suis contre", j'ai répondu "c'est un sujet controversé, avec des points de vue différents etc...". Mais un des membres du jury m'a coupée en disant "oui, mais vous, vous êtes pour ou contre?".
Donc bien obligée d'avoir une réponse tranchée! J'ai donné ma réponse en argumentant et en mettant en balance tous les intérêts en cause. J'ai parlé de l'intérêt supérieur de l'enfant, qui peut être d'avoir les 2 référents (un homme - une femme), mais aussi du fait que ça pouvait être horrible pour lui de se retrouver à la DASS parce-que sa mère biologique vient de mourir et que la compagne de celle-ci, qu'il considère comme sa 2ème mère, n'a aucun droit sur lui.
J'ai mesuré mes propos, mais ils voulaient clairement que je tranche. J'espère que ce que je leur ai dit leur a plu, c'est toujours difficile de savoir.

Eh le jury il regarde la télé à mon avis, hier dans "Mots Croisés" yavait un sujet sur les syndicats où ils expliquaient que c'est dans les pays Nordiques que le taux de syndicalisme est le plus fort (environ 75 %), puis en Italie, Autriche et Belgique avec 50 % mais c'est en baisse. En France on est à 10% dans le public et 5% dans le privé.

Non sans blague, je suis sûre que le gars qui a posé cette question hier il était devant Yves Calvi !


Même pas! Je suis passée mardi matin et l'émission de Calvi a été diffusée mardi soir. Heureusement j'avais ces données dans mes cours. :D
Auréliema
 
Message(s) : 112
Inscription : Mar Nov 15, 2005 12:01 am
Localisation : Aix en Provence/Paris

Message par Pierre-N » Ven Oct 20, 2006 7:50 am

J'ai bien essayé de ne pas répondre "je suis pour ou je suis contre", j'ai répondu "c'est un sujet controversé, avec des points de vue différents etc...". Mais un des membres du jury m'a coupée en disant "oui, mais vous, vous êtes pour ou contre?".
Donc bien obligée d'avoir une réponse tranchée! J'ai donné ma réponse en argumentant et en mettant en balance tous les intérêts en cause. J'ai parlé de l'intérêt supérieur de l'enfant, qui peut être d'avoir les 2 référents (un homme - une femme), mais aussi du fait que ça pouvait être horrible pour lui de se retrouver à la DASS parce-que sa mère biologique vient de mourir et que la compagne de celle-ci, qu'il considère comme sa 2ème mère, n'a aucun droit sur lui.
J'ai mesuré mes propos, mais ils voulaient clairement que je tranche. J'espère que ce que je leur ai dit leur a plu, c'est toujours difficile de savoir.


C'est pas la mort d'éviter de donner son avis sur une question de société. Après tout, il faut bien etre partisan de quelque chose et défendre ensuite son point de vue (sinon faut faire l'ENM). L'insistance du jury me parait donc tout à fait normal.

D'ailleurs, sur des questions purement sociétales et non-exclusivement juridiques (comme de la procédure), il me semble évident que le jury demande l'opinion du candidat sur la question. Toutes les questions dont la solution juridique relèvent de la fameuse "appréciation souveraine des juges du fond" requièrent en général une certaine forme de libre parole et de réthorique pour convaincre, et ce, indépendamment du traditionnel argumentaire classique et rigoriste du style "telle règle de droit est juridiquement contraire à telle autre, qui a valeur supérieur". Faut savoir jongler entre les 2 je pense. La construction de l'argumentation est une chose, l'improvisation et l'éloquence en est une autre, et je pense que le jury controle tout cela à la fois, respectivement dans la première et la seconde partie de l'épreuve.
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm


 

Retour vers Conseils pratiques

cron