Sujets Grand Oral 2011

Placer vos annales ou autre choses utiles pour passer l'examen de cette matière.

Modérateurs : lalie, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

Sujets Grand Oral 2011

par Rustine » Sam 22 Oct 2011 à 17h33

Bonjour à tous,
Une rubrique pour noter tous les sujets de ce cru...
Bon courage à tous! et Merci de vos contributions respectives...
 
Message(s) : 41
Inscription : Mar 16 Nov 2010 à 8h35
Localisation : lyon

par sscangelika » Sam 22 Oct 2011 à 19h17

Epreuve pas encore subie...ce sera pour Mardi. Je vous poste mon sujet dès que c'est fait...
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu 20 Oct 2011 à 14h25

par Rustine » Lun 24 Oct 2011 à 8h51

Alors, bon courage...et M***** pour le tirage du sujet!
 
Message(s) : 41
Inscription : Mar 16 Nov 2010 à 8h35
Localisation : lyon

Lyon 2011

par Rustine » Mer 26 Oct 2011 à 17h26

Au bout de deux jours de grands oraux, quelques sujets tombés:
- le droit à la mort,
- le malade mental et la loi,
- le droit à une vie familiale normale,
- vaut il mieux être jugé par ses pairs?
- le droit de s'indigner (celui que j'aurais préféré!)
- justice et caméras (le mien)

voilà, plus qu'à attendre les résultats...vendredi soir!
bon courage à tous!
 
Message(s) : 41
Inscription : Mar 16 Nov 2010 à 8h35
Localisation : lyon

par choupie » Mer 26 Oct 2011 à 18h05

@ Rustine alors ça s'est bien passé ? Tu dois être soulagée que ça soit fini !!!

Pour le droit de s'indigner, tu pensais à quoi ? ( à part évidemment le mouvement des "indignés" un peu partout dans le monde)
 
Message(s) : 33
Inscription : Ven 10 Déc 2010 à 16h43

par IVANA82 » Mer 26 Oct 2011 à 19h04

Je constate qu'à Lyon les sujets sont conformes à ceux des années antérieures.... il y a même quelques redondances avec "le droit à la mort" (qui m'aurait beaucoup inspiré en mon temps) et "le droit à une vie familiale normale" !

Cela étant, on n'a jamais le sujet que l'on aurait souhaité avoir....

En tout cas c'est très intéressant de pouvoir continuer à voir quels sujets sortent !

On attend donc vendredi....en croisant les doigts :wink:
 
Message(s) : 342
Inscription : Dim 08 Mars 2009 à 17h41
Localisation : LYON

grand oral lyon 2011

par jasmin7510 » Jeu 27 Oct 2011 à 10h23

Pour les plus curieux d'entre vous...

Il y a également eu:

- Où se défendent nos libertés?
- Etat et Lieux de cultes

Voilà!

J-1 avant les résultats!

Bon courage à tous!
 
Message(s) : 2
Inscription : Lun 06 Déc 2010 à 23h29
Localisation : Lyon

par sscangelika » Jeu 27 Oct 2011 à 14h33

Quelques sujets:
La surveillance electro
Exode
Le president de la republique
Familles et libertes
Existe t il un dt a l anonymat
La castration chimique...
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu 20 Oct 2011 à 14h25

par LeCatAvo » Jeu 27 Oct 2011 à 16h57

Je croise les doigts pour toi Rustine ! Tu dois être soulagée, quelle bonne chose de faite !!!
 
Message(s) : 123
Inscription : Dim 24 Juil 2011 à 21h42

par Rustine » Jeu 27 Oct 2011 à 17h50

oui, c'est fait, mais l'attente, c'est l'horreur!!!
Je me refais toutes les épreuves dans la tête, en me disant que j'ai été nulle ici, j'ai oublié de dire ça, ...c'est épuisant! plus que 24 heures à tenir en croisant les doigts...
bon courage à tous :wink:
 
Message(s) : 41
Inscription : Mar 16 Nov 2010 à 8h35
Localisation : lyon

par LeCatAvo » Jeu 27 Oct 2011 à 18h11

Tu m'étonnes ! Moi je n'ai même pas encore fini mes oraux et je fais déjà ça aussi... :?
J'espère qu'on aura tous de bonnes nouvelles...
 
Message(s) : 123
Inscription : Dim 24 Juil 2011 à 21h42

par choupie » Jeu 27 Oct 2011 à 19h10

Je sèche toujours sur le sujet "le droit de s'indigner" :(

Quelqu'un a des idées ???
 
Message(s) : 33
Inscription : Ven 10 Déc 2010 à 16h43

grand oral Lyon

par jasmin7510 » Jeu 27 Oct 2011 à 20h41

Oui, moi j'en ai!

Le droit de s'indigner revêt plusieurs situations...

Le printemps arabe, les manifestations de rue contre les réformes ( suppression des postes d'enseignants, montée des extrêmismes en 2002 après les présidentielles, réforme des retraites,...)

S'indigner aussi contre la prolifération du fichage: Edwige ( pétition sur le site de la CNIL), Safari ( mouvement des avocats)...

La révolte contre la taxe à 35E!

La révolte des contrôleurs de train ( leur droit de retrait suite à l'agression de l'un des leurs), celle des salariés qui protestent contre la fermeture de leur usine...

Bon je m'arrête là!

L'indignation peut se faire dans le privé comme dans le public, dans la rue, ou sur internet, et revêt diverses formes....

Quid de son effectivité?
 
Message(s) : 2
Inscription : Lun 06 Déc 2010 à 23h29
Localisation : Lyon

Re: grand oral Lyon

par Pistache74 » Jeu 27 Oct 2011 à 23h30

Je n'ai pas votre niveau, (mais) j'aimerai quand même participer :)

Pour le "droit de s'indigner", j'ajouterai que l'on peut faire référence au livre de Stéphane Hessel au titre de : "indignez-vous" (paru aux éditions broché, pour ceux que ça intéressent) et qui fait beaucoup parler de lui ces derniers temps.
On peut faire des liens avec l'histoire : d'ailleurs Stéphane Hessel s'était tôt engagé dans la résistance car il s'était indigné (comme tous les résistants) par le nazisme. L'oppression des consciences, les diverses menaces des libertés individuelles, etc... le droit de s'indigner c'est le droit de s'opposer à la restriction des droits fondamentaux. ?
Dans ce droit de s'indigner, il y a peut-être la liberté de conscience (une liberté fondamentale).

Cette liberté de conscience, ce droit de s'indigner, Stéphane Hessel nous appelle à l’indignation permanente en toutes circonstances et en tous lieux.
Pensons à la situation des sans-papiers, à la dérégulation du capitalisme, les dictatures encore présentes dans le monde (et qui ne permettent pas aux populations locales le droit de s'indigner, le droit de revendiquer leur liberté de conscience et de parole)....

Pensons aussi qu'en France, "pays de droits de l'homme" (heu....) il faut s'indigner en permanence contre les dérives du pouvoir... Par exemple pensons à un thème d'actualité : les circulaires du ministère de l'intérieur concernant l'expulsion de camps de roms... D'un point de vue juridique, il y a beaucoup à dire et à broder avec les cours sur les libertés publiques.


De toute façon, et c'est valable pour tous les sujets donnés au Grand Oral : il n'y a pas de réponse juste ou fausse, je pense qu'il faut plutôt que tu adopte une position affirmée devant le jury, que tu fasses une argumentation liant le domaine juridique, l'histoire, l'actualité (importante), etc....
Ce qui intéresse le jury c'est pas tes réponses, c'est surtout ton sens de l'argumentation.

:wink:
 
Message(s) : 42
Inscription : Sam 30 Juil 2011 à 15h44
Localisation : Chambéry

par Melimel » Ven 28 Oct 2011 à 18h36

Pour le sujet sur le droit de s'indigner, je rajouterais quelques précisions historiques qui pourraient servir dans une introduction.

La définition qui a été donnée du droit de s'indigner semble juste. Effectivement, s'indigner, c'est résister, protester, agir contre la restriction de ses droits en général.

Le droit de s'indigner est une notion à valeur constitutionnelle, que l'on retrouve dans l'article 2 de la DDHC, relatif, entre autre, à la résistance à l'oppression. Ce droit est considéré par les constituants de l'époque, comme l'un des 4 droits naturels et imprescriptibles de l'homme et se classe donc au même niveau que la liberté. Il est l'une des garantie de la liberté et de l'égalité des hommes entre eux. En gros, il correspond en partie à la théorie des "monarchomaques".

Je suis d'accord avec ce qui a été dit sur la liberté de conscience, qui en effet, peut justifier que l'on s'indigne en son "âme et conscience"

Il est dès lors permis au peuple de résister contre l'oppression, et cette résistance peut prendre différentes formes; suivant le contexte économique, social et politique. En effet, le printemps arabe en est une très bonne illustration (d'actualité de surcroit).

On pourrait rapprocher le droit de s'indigner au droit des peuples à disposer d'eux mêmes, issu de la déclaration d'indépendance américaine et à la Constitution des États -Unis. Un parallèle pourrait à mon sens être intéressant, car bien que très proches, ses deux notions ne sont pas totalement synonymes. Je dirais plutôt que le droit des peuples à disposer d'eux mêmes garantie quelque peu ce droit de résistance à l'oppression, ce droit de s'indigner.


Si ce droit existe incontestablement dans tout pays démocratique, il peut parfois être restreint. Par exemple, en France, un fonctionnaire ne peut pas refuser d'appliquer un règlement ou une disposition gouvernementale qui lui déplairait (pour diverses raisons, légitimes ou non), hormis la théorie dite "des baillonnettes intelligentes".


Voila en gros ce sur quoi j'aurais axé ma réflexion, en donnant évidemment de nombreux exemples d'actualité, qui ne manquent pas.
 
Message(s) : 188
Inscription : Lun 14 Sep 2009 à 15h06
Localisation : lyon

Suivant

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)
cron