Petit Coup de Gueule sur certaines remarques

Partie consacrée à l'actualité et à vos remarques personnelles sur l'examen du CRFPA

Modérateurs : lalie, max, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

Petit Coup de Gueule sur certaines remarques

Message par AliceJ » Mar Mars 30, 2010 4:18 pm

Hello !

Je ne sais pas si je suis dans la bonne rubrique pour poster ce message, mais j'avais envie de pousser un petit coup de gueule au vu des différentes remarques que j'ai pu entendre et même lire sur ce forum concernant les étudiants handicapés.

Je me doute que ce sujet n'intéressera pas 80% d'entre vous (ce qui, pour des futurs avocats, manque un peu d'humanité et/ou d'altruisme mais passons), mais lire en toutes lettres sur ce forum que le fait pour des étudiants censés être handicapés d'aller à la piscine, de se mettre du vernis avant un exam ou de fumer prouve que ce sont de faux étudiants handicapés qui récupèrent 1h40 d'exam en plus est plus que choquant !

Donc, connaissant différentes personnes dans ces conditions, je tiens à rétablir 3 grandes vérités (et je choisis bien mes mots) :

1. plus de 90% des personnes handicapées dans les entreprises n'ont qu'un handicap mineur qui ne se voit pas et ne nécessite pas d'adaptation, en gros un salarié comme vous et moi !! Puisque cette vérité existe dans les entreprises, nul doute qu'elle s'applique également à l'IEJ !

2. Etre handicapé n'empêche pas de fumer, de se maquiller, d'aller à la piscine, à la danse ou au foot, d'aller à des soirées, d'assister aux cours, de réussir le CRFPA ! (Quand on pense que les DLF traitent de la discrimination...)

et 3. Dans les universités françaises, la reconnaissance d'un étudiant handicapé lui octroyant des dispositions particulières se fonde sur des documents médicaux indiquant précisément le handicap en quantifiant également le degré de handicap et réalisés par des professionnels de santé attaché au handicap. Donc non, il ne suffit pas d'aller chez votre médecin traitant en vous prétextant semi aveugle pour bénéficier d'un tiers temps !! D'autant plus que bénéficier d'une durée supplémentaire pour les épreuves orales à quelqu'un qui est sourd ou pour les épreuves écrites à quelqu'un qui est aveugle représente une nécessité que peu de gens ne peuvent imaginer...

Cessons donc de critiquer ceux qui ont le courage d'affronter un univers sélectif, et se battre pour faire reconnaître leur droit...

Merci à tous ceux qui auront lu ce post jusqu'au bout :)
AliceJ
 
Message(s) : 56
Inscription : Mar Mars 30, 2010 3:26 pm

Message par Nephtys » Mar Mars 30, 2010 10:14 pm

Je plussoie :)

J'ai eu la chance depuis le 2e semestre de mon M1 d'avoir droit à l'ordinateur lors de mes épreuves à cause d'une tendinite chronique du pouce + syndrome du canal carpien.

Je peux vous dire que j'ai eu énormément de difficulté à terminer mes épreuves de 1er semestre à la main et dans les temps lorsque mon problème s'est déclaré, j'ai douillé pour rester polie...

J'ai toujours refusé le tiers temps car en toute sincérité je n'en avais pas besoin, donc à chaque rendez vous avec l'équipe de médecine préventive (fac de montpellier, aix en provence et lille) je leur demandais de ne pas me mettre de tiers temps. Seule la faculté de Montpellier ne peut pas, pour des raisons que j'ignore, accorder l'assistance du PC sans tiers temps. Donc j'avais un tiers temps mais je ne m'en servais pas et sortais toujours à l'heure normale de fin d'épreuve.

Mais bon, tout le monde n'a pas l'honnêteté d'agir ainsi lors d'une demande d'aménagement de l'épreuve pour handicap... Et non chère Alice, je ne vise personne en particulier mais c'est un fait, certains abusent parfois de la possibilité d'aménagement de l'épreuve. J'ai connu des personnes ayant le même type de problème que moi, tapant à l'ordi aussi vite que moi, réclamer un tiers temps...

Sinon, il est vrai qu'il faut montrer patte blanche pour obtenir un tel aménagement... Examens médicaux poussés, certificats de médecins spécialisés etc, donc difficile de gruger sur la question.

Voilà, petit récit de ma petite expérience sur la question.

PS: et oui, moi aussi je vais nager (certes, je prends de plus en plus souvent la planche pour soulager ma main) et oui, je me vernis aussi les ongles! Shame on me ;)
Nephtys
 
Message(s) : 89
Inscription : Jeu Oct 22, 2009 9:42 am

Message par AliceJ » Mer Mars 31, 2010 8:29 am

Merci d'avoir partagé ton expérience !

Effectivement je confirme, peu de gens auraient la même honnêteté que toi vis à vis du recours au tiers temps...

Cela dit, ça ne me choque pas d'avoir droit à un tiers temps quand on a besoin d'un ordinateur pour les épreuves parce que moi-même travaillant beaucoup sur ordinateur, je trouve que pour le brouillon c'est loin d'être pratique !

Dans tous les cas, je trouve que ton attitude ne peut être que saluée, compte tenu de ta sincérité et de ta volonté de faire les épreuves dans le même temps imparti que les autres !

Je voulais juste montrer qu'une situation de handicap n'est pas forcément liée à un fauteuil roulant ou à un chien d'aveugle, et que ce n'est pas parce que ça ne saute pas aux yeux au premier abord que ça signifie que l'on triche forcément... Bien que ça doit bien arriver quelques fois je te l'accorde !

PS : la natation est un sport très physique, c'est tout à ton honneur :)
AliceJ
 
Message(s) : 56
Inscription : Mar Mars 30, 2010 3:26 pm

Message par Pierre-N » Sam Avr 03, 2010 8:16 am

Je ne sais pas si je suis dans la bonne rubrique pour poster ce message, mais j'avais envie de pousser un petit coup de gueule au vu des différentes remarques que j'ai pu entendre et même lire sur ce forum concernant les étudiants handicapés.

Je me doute que ce sujet n'intéressera pas 80% d'entre vous (ce qui, pour des futurs avocats, manque un peu d'humanité et/ou d'altruisme mais passons), mais lire en toutes lettres sur ce forum que le fait pour des étudiants censés être handicapés d'aller à la piscine, de se mettre du vernis avant un exam ou de fumer prouve que ce sont de faux étudiants handicapés qui récupèrent 1h40 d'exam en plus est plus que choquant !

Où as-tu lu ça ? Tu peux me mettre les liens des sujets où il en est question stp ?
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm

Message par AliceJ » Dim Avr 04, 2010 10:01 pm

Pierre,

Je l'ai vu sur un seul post sur ce forum, le reste étant des bruits de couloir ou des réflexions que j'ai déjà entendu, mais pas sur ce forum !

Sachant que c'est un vieux post qui a quelques années, est-ce que c'est vraiment important ?

Je précise que je n'ai pas écrit ce topic pour régler des comptes ou accuser/critiquer certaines personnes, mais juste pour exprimer certaines idées (je n'irai pas jusqu'à dire vérité car je ne connais qu'une fac et donc qu'un IEJ) parce que j'ai quelques ami(e)s qui sont dans ce cas et pour qui ce n'est pas toujours facile.

J'espère que ce post n'est pas considéré comme déplacé par les administrateurs et si c'est le cas, je m'en excuse d'avance.

Alice
AliceJ
 
Message(s) : 56
Inscription : Mar Mars 30, 2010 3:26 pm

Message par Pierre-N » Lun Avr 05, 2010 10:19 pm

Sachant que c'est un vieux post qui a quelques années, est-ce que c'est vraiment important ?

Ben apparamment oui puisque :
mais j'avais envie de pousser un petit coup de gueule au vu des différentes remarques que j'ai pu entendre et même lire sur ce forum concernant les étudiants handicapés.

Et pourtant:
Je l'ai vu sur un seul post sur ce forum, le reste étant des bruits de couloir ou des réflexions que j'ai déjà entendu, mais pas sur ce forum !

C'est à n'y rien comprendre.

Tu dis que tu es en colère car tu es censée avoir lu des messages déplaisants sur ce forum, ce que je peux tout à fait comprendre, et moi, en tant que modo je te demandes où, et tu me dis que non, en fait qu'il y en a qu'un qui date il y a quelques années.

Vu ta date d'inscription et ta réponse balayant ma question d'un revers de la main, je doutes que tu sois allée vraiment chercher un message préjudiciable aux handicapés sur le forum.

Je pencherai donc sur le fait que tu voulais absolument parler de la cause des handicapés, qu'importe le mode d'intronisation du sujet.

Oh c'est une cause noble, aucun doute, mais dans ce cas, tu pourrais le faire sans commencer par faire culpabiliser les autres (tu aurais pu le faire dans actu juridique ou Grand O). Je ne sais pas sûr que cela soit la meilleure façon de défendre ceux que tu représentes... (puisque j'imagine qu'il doit y avoir une asso derrière tout ça...).

Ceci étant, bienvenu sur le forum.
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm

Message par Pierre-N » Mer Avr 07, 2010 1:15 pm

Après mise au point en mp, je me permet de revenir brièvement sur l'embryon de litige animant ce sujet autour des handicapés. Et de rappeler la phrase qui a donné lieu à celui-ci:

- A Toulon, il y a des faux Cotorep. Ce sont des gens qui s'inscrivent avec le statut d'élève handicapé sans l'être. A Aix les étudiants cotorep sont en fauteuil roulant, ils leur manque un bras, ou ont des maladie graves. A Toulon, ce sont des cotorep BCBG. Ils peuvent porter 5 codes d'une main, ils fument, vont à la piscine.J'en ai même vu une se mettre le vernis aux pieds avant les épreuves et qui parlait de son cours de danse. J'étais choquée. Dis toi qu'ils ont droit à 1h40 de plus par épreuve. J'ai trouvé scandaleux que l'on puisse s'inscrire en étudiant handicapé sans justifier de son handicap. Donc imagine ces faux cotorep avec les codes commentés + 1h40 de plus par épreuves.Tu n'es pas à armes égales avec eux.


Pour rappel de ce que dit Alice:
1. plus de 90% des personnes handicapées dans les entreprises n'ont qu'un handicap mineur qui ne se voit pas et ne nécessite pas d'adaptation, en gros un salarié comme vous et moi !! Puisque cette vérité existe dans les entreprises, nul doute qu'elle s'applique également à l'IEJ !

2. Etre handicapé n'empêche pas de fumer, de se maquiller, d'aller à la piscine, à la danse ou au foot, d'aller à des soirées, d'assister aux cours, de réussir le CRFPA ! (Quand on pense que les DLF traitent de la discrimination...)

et 3. Dans les universités françaises, la reconnaissance d'un étudiant handicapé lui octroyant des dispositions particulières se fonde sur des documents médicaux indiquant précisément le handicap en quantifiant également le degré de handicap et réalisés par des professionnels de santé attaché au handicap. Donc non, il ne suffit pas d'aller chez votre médecin traitant en vous prétextant semi aveugle pour bénéficier d'un tiers temps !! D'autant plus que bénéficier d'une durée supplémentaire pour les épreuves orales à quelqu'un qui est sourd ou pour les épreuves écrites à quelqu'un qui est aveugle représente une nécessité que peu de gens ne peuvent imaginer...



Au delà du fait que des opportunistes de la pire espèce, des profiteurs, des raccoleurs de tout poil existent, pullulent et se répandent partout de par le système universitaire, mais j'ai presque envie de dire du monde entier en général, j'ai plutot l'impression Alice, que la personne ayant dit cela était en fait plutot d'accord avec toi, du moins sur le principe et sur les 2 premiers points que tu développes, puisqu'elle dénonçait bien une situation de fait, préjudiciable aux personnes réellement handicapées dans le cadre de leur examen. Le fait qu'effectivement, la surdité ou la semi-cecité soit un probleme que les non handicapés ne sauraient comprendre ne doit cependant pas faire penser que vous ne sauriez pas d'accord sur l'essentiel.

Enfin c'est ce que moi je pense.
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm


 

Retour vers Tribune libre