Droit des obligations Lyon 2008

Placer vos annales ou autres choses utiles pour passer l'examen de cette matière.

Modérateurs : lalie, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

Droit des obligations Lyon 2008

par lilou2705 » Mer 17 Sep 2008 à 14h30

Bonjour,

Alors les lyonnais??? Qu'avez vous pensé du droit des obligations? Perso, trop dégouté de ne pas avoir eu une dissertation sur la prescription (je connaissais une dissert' par cµur :cry: ).

J'ai commencé par traiter la question 2 (franchement, elle faisait peur la question 1 :evil: ): ensemble de contrats, caducité du contrat qui reste (bon, le coup de "ouais, mais elle peut passer la pub de concurrents, je savais pas trop quoi dire, alors j'ai dit que "au moment" ou ils ont passé les contrats, ils entendaient les lier, donc c'est un ensemble, basta... Non mais...)

Question 2: bon bah, définir obligation à terme (ok, la grand mère peut à priori réclamer son dû) mais obligation in solidium. Donc si la remise de dette a libéré le mari, la femme aussi est libérée... Mais je n'ai pas parlé de la preuve. Et puis je ne savais pas si, la remise de dette de 50 000 euros effaçait toute la dette (100 000 euros) ou juste la moitié... Donc j'en ai pas parlé...

Question 1: vu qu'il me restait du temps, j'ai essayé de me pencher dessus. Je me suis dit que c'était forcément une responsabilité. J'ai donc commencé par étudier le préjudice (condition sine que none). Et j'ai remarqué que les époux n'avaient subit aucun préjudice direct ou indirect (aucune tumeur, perte de chien ou perte de la valeur de la maison). Donc, vu qu'il restait 10 minutes, j'ai dit que pas de préjudice, pas de responsabilité... J'aurais eu plus de temps, j'aurais dit "si ils développent une tumeur, ou ne réussissent pas à vendre la maison..". Mais comme ce n'était pas le cas, je me suis arrêté la....

Voili, voilou....

Et vous???
 
Message(s) : 310
Inscription : Mer 13 Fév 2008 à 12h59
Localisation : LYON

Re: Droit des obligations Lyon 2008

par anthob01 » Mer 17 Sep 2008 à 14h49

lilou2705 a écrit :Bonjour,

Alors les lyonnais??? Qu'avez vous pensé du droit des obligations? Perso, trop dégouté de ne pas avoir eu une dissertation sur la prescription (je connaissais une dissert' par cµur :cry: ).

J'ai commencé par traiter la question 2 (franchement, elle faisait peur la question 1 :evil: ): ensemble de contrats, caducité du contrat qui reste (bon, le coup de "ouais, mais elle peut passer la pub de concurrents, je savais pas trop quoi dire, alors j'ai dit que "au moment" ou ils ont passé les contrats, ils entendaient les lier, donc c'est un ensemble, basta... Non mais...)

Question 2: bon bah, définir obligation à terme (ok, la grand mère peut à priori réclamer son dû) mais obligation in solidium. Donc si la remise de dette a libéré le mari, la femme aussi est libérée... Mais je n'ai pas parlé de la preuve. Et puis je ne savais pas si, la remise de dette de 50 000 euros effaçait toute la dette (100 000 euros) ou juste la moitié... Donc j'en ai pas parlé...

Question 1: vu qu'il me restait du temps, j'ai essayé de me pencher dessus. Je me suis dit que c'était forcément une responsabilité. J'ai donc commencé par étudier le préjudice (condition sine que none). Et j'ai remarqué que les époux n'avaient subit aucun préjudice direct ou indirect (aucune tumeur, perte de chien ou perte de la valeur de la maison). Donc, vu qu'il restait 10 minutes, j'ai dit que pas de préjudice, pas de responsabilité... J'aurais eu plus de temps, j'aurais dit "si ils développent une tumeur, ou ne réussissent pas à vendre la maison..". Mais comme ce n'était pas le cas, je me suis arrêté la....

Voili, voilou....

Et vous???


Bon pour les 2 et 3 j'ai fait à peu près pareil...

Pour la 1 par contre j'ai vu un préjudice du fait de la perte de leur chien (préjudice affectif), préjudice du fait de la perte de chance de bien vendre leur maison, et préjudice du fait qu'ils vivent dans l'angoisse (on te précisait qu'ils fermaient plus l'oeil) (bon par contre là j'ai fait une boulette je pense, j'ai parlé de préjudice d'agrément, parceque j'ai trouvé dans le code une jurisp sur le préjudice d'agrément qui disait que c'était "perte de la qualité de vie")
 
Message(s) : 76
Inscription : Lun 12 Nov 2007 à 18h03

par lilou2705 » Mer 17 Sep 2008 à 15h09

Oui, ça se défend (bon, moi je suis allée un peu vite par faute de temps). Donc si tu as un préjudice, t'as parlé de quelle responsabilité? A part ça, ça s'est bien passé?
 
Message(s) : 310
Inscription : Mer 13 Fév 2008 à 12h59
Localisation : LYON

par anthob01 » Jeu 09 Oct 2008 à 15h22

Confirmation, de source sure, que pour la question 1 il fallait soulever les troubles de voisinage...
 
Message(s) : 76
Inscription : Lun 12 Nov 2007 à 18h03

par lilou2705 » Jeu 09 Oct 2008 à 15h31

c'est quoi ta source?

et t'as d'autres info sur le reste du sujet?
 
Message(s) : 310
Inscription : Mer 13 Fév 2008 à 12h59
Localisation : LYON

par cécé » Sam 11 Oct 2008 à 10h24

A mon avis, ce qui rapportait des points était surtout d'envisager les différents fondements possibles : fait personnel, fait des choses, troubles du voisinage, voire produits défectueux.

Moi je n'ai pas tout envisagé, et je suis passée à côté des troubles du voisinage. Mais vu l'arrêt qui est tombé à Lyon il y a pas longtemps, qui faisait référence au principe de précaution, ça me paraît maintenant très clair que les troubles du voisinage devaient être privilégiés !!!
 
Message(s) : 171
Inscription : Jeu 15 Juin 2006 à 20h34

par lilou2705 » Mer 15 Oct 2008 à 14h12

Je sais pas...

Apparemment, quelque jours après l'examen, un avocat a déposé un recours contre une même antenne, pour les mêmes raisons, et a soulevé le principe de précaution (mais bon, on ne sait pas ce que vont dire les tribunaux)...

Avant, je crois que les tribunaux ont toujours rejeté de tels recours quelque soit leurs fondements....
Autrement dis, on nous a demandé de résoudre un cas ou il n'y avait aucun précédent juridique :twisted: Quand on suit l'actualité, il semble évident que c'est un problème de droit épineux, et qu'il n'y a encore aucun fondement clairement établi pour les antenne qui causent des préjudices relatifs à la santé... Le lien de causalité n'est pas évident à démontrer...

Donc, j'en arrive à la conclusion, qu'ils n'attendaient aucune réponse spécifique (comment pourraient-ils nous en imposer une, sachant que même les tribunaux ne savent pas comment régler le problème?)... Autrement dit, si ton raisonnement se tient, il n'y aura pas de problèmes... Bon c'est mon avis... Après ils sont tellement tordus :roll:
 
Message(s) : 310
Inscription : Mer 13 Fév 2008 à 12h59
Localisation : LYON


Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)