assister au grand o

Placer vos annales ou autre choses utiles pour passer l'examen de cette matière.

Modérateurs : lalie, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

assister au grand o

par man » Dim 04 Nov 2007 à 8h53

Bonjour.
Voilà, je vais passer le grand oral mercredi, et je me demandais étant donné que je ne sais pas qui compose le jury si c'était une bonne idée d'aller assister à un ou deux passages lundi pour voir qui ils sont. A votre avis est ce une bonne idée?
Merci d'avance de vos réponses
 
Message(s) : 39
Inscription : Mer 29 Mars 2006 à 16h06

par camille.31 » Dim 04 Nov 2007 à 13h58

man je vais asister demain au grand O si tu preferes rester à la maison pour bosser et que je te dise ce que j'ai pensé des jurys pas de problème. Sinon en principe les présidents sont comme l'année dernière Barbieri et le Doyen Beignet. Tiens moi au courant.
Courage
 
Message(s) : 174
Inscription : Jeu 18 Jan 2007 à 17h34

par pjak » Dim 04 Nov 2007 à 14h03

J'avoue que ca m'aurait certainement pas mal destabilisé d'avoir un public lors de mon grand O... Pensez y
 
Message(s) : 587
Inscription : Dim 22 Oct 2006 à 10h32

par paulinou » Dim 04 Nov 2007 à 14h41

suis bien d'accord avec pjak, c'est vraiment pas sympa pour ceux qui passent... et d'ailleurs ce n'est pas autorisé partout
inspire me
 
Message(s) : 218
Inscription : Mer 19 Sep 2007 à 20h40

par man » Dim 04 Nov 2007 à 15h41

Merci Camille pour ton offre. Je vais peut être accepter comme ça, ça me laissera un peu plus de temps pour bosser.
En ce qui concerne le fait de destabiliser les candidats, à mon avis le simple fait de passer le grand oral devant un jury composé de professionnels doit suffire à les stresser (en tout cas c'est mon cas). De plus je trouve que c'est une bonne chose pour ceux qui vont passer l'examen l'année prochaine, cela aide à appréhender au mieux l'épreuve (forme, présentation...). Ce n'est que mon avis, mais je comprend aussi que certains n'aiment pas se sentir observé pendant qu'ils font leur exposé. Pour ma part lors des entrainements au grand oral blanc que j'ai fait il y avait des étudiants dans la salle, mais j'étais tellement stressée par le jury que je ne les ai vu qu'à la fin.
 
Message(s) : 39
Inscription : Mer 29 Mars 2006 à 16h06

par camille.31 » Dim 04 Nov 2007 à 17h22

A Toulouse tous les directeurs de M2 font une pub monstre pour que leurs élèves assistent aux grand O ça implique qu'il y aura bien sûr un peu de monde c'est comme ça et le fait de penser au stress des candidats ne change rien je pense d'ailleur que la plupart des gens s'en soucient même pas. Et puis je vais faire un peu mon égoïste je vais y aller car j'ai envie de voir ce qui m'attend (enfin encore faut il que l'année prochaine soit la bonne) sachant que en principe les présidents de jurys seront les mêmes.

Bon courage man je te tiens au courant.
 
Message(s) : 174
Inscription : Jeu 18 Jan 2007 à 17h34

par MarieS » Dim 04 Nov 2007 à 17h49

Avant d'y aller, réfléchis au fait de savoir si toi, dans 1 an, tu souhaiterais que certaines soient là à t'écouter ...
Moi, personnellement, j'espère seulement que dans 15 jours, personne ne sera là à mon grand 0 pour avoir une concentration la plus optimale que possible et ne pas me dire que si je sors une énormité, certains élèves s'en amuseront. Je pense sincèrement que c'est déstabilisant d'avoir des élèves présents ....
 
Message(s) : 107
Inscription : Dim 27 Nov 2005 à 12h26
Localisation : Poitiers

par viv » Dim 04 Nov 2007 à 17h55

Je suis d'accord avec Marie S, à mon grand oral blanc, il y avait une étudiante venu assister et franchment sa présence m'a bien plus dérangé que le fait de devoir faire l'exposé devant les examinateurs. C'est just le fait d'avoir quelqu'un qui écoute attentivement, et épie la moindre de vos fautes qui est ... dérangeant !
Maintenant chaque iej a ses habitudes et peut être que c'est uen pratique encouragée dans le votre, toujours est il que ce n'est pas très agréable pour celui qui passe ...
 
Message(s) : 12
Inscription : Jeu 01 Nov 2007 à 19h11
Localisation : Cergy

par lalie » Dim 04 Nov 2007 à 21h55

A Paris 1 les oraux ne sont pas publics, donc pas de questions à se poser. Mais pour l'ESCP (mon école de co) c'était public sur accord du candidat, et en ce qui me concerne j'ai dit oui pour les maths pcq je me sentais à l'aise, mais pas pour l'anglais où j'étais assez stressée.

Moralité, si vous avez la possibilité de demander au candidat s'il veut bien votre présence faite-le, c'est sympa. Et si vous êtes là éviter de prendre des notes, ou de trop fixer le candidat si vous êtes de face, ça risque de le stresser.

Et en sortant surtt pas de commentaires !!! (sauf si on vous le demande of course)
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu 21 Sep 2006 à 16h14

par camille.31 » Lun 05 Nov 2007 à 11h08

man désolée j'ai pas pu assister au grand O je suis arrivée trop tard la salle était déjà fermée en tout cas je te dis grosse m... pour mercredi
 
Message(s) : 174
Inscription : Jeu 18 Jan 2007 à 17h34

par ABC01 » Ven 31 Oct 2008 à 20h26

Bonsoir

Le sujet est ancien, mais je me permets de réagir...

Je suis étonnée des paroles de certains : pourquoi avoir peur du public ?

Lorsque plus tard vous serez en audience, vous demanderez la fermeture de la salle au public pour ne pas être "stressé" ? :shock:

Le grand O est justement un excellent exercice de gestion du stress.
 
Message(s) : 4
Inscription : Mar 23 Sep 2008 à 18h13
Localisation : PARIS

par keiser » Sam 01 Nov 2008 à 21h01

ABC01 a écrit :Bonsoir

Le sujet est ancien, mais je me permets de réagir...

Je suis étonnée des paroles de certains : pourquoi avoir peur du public ?

Lorsque plus tard vous serez en audience, vous demanderez la fermeture de la salle au public pour ne pas être "stressé" ? :shock:

Le grand O est justement un excellent exercice de gestion du stress.


Moi, c'est justement ta réaction que je trouve déroutante car il y a une très grande différence entre exercer son métier et plaider dans une affaire dont le dossier a été bien préparé, et se retrouver à faire une prestation sur un thème qui peut être des plus folkloriques, prestation qui non seulement se déroule dans le cadre d'un examen ( stress et pression sont une normalité surtout pour les personnes qui ont VRAIMENT A COEUR d'exercer cette profession) mais aussi qui peut s'avérer déterminante quant à la réussite dudit examen. Soit dit en passant, avocat ne veut pas dire plaideur, tu peux en avoir le statut mais ne jamais plaider notamment dans le domaine du droit des affaires (fiscalité...)L'avocat peut ne faire que du conseil, ou même exercer dans des domaines où quand il y a un problème, on préfère faire des transactions. En outre et surtout, étant donné tous les problèmes rencontrés par notre service public de la justice (pas assez de magistrats et plus en plus de contentieux), la seule juridiction dans laquelle l'art oratoire et l'aisance de l'avocat ont une importance est la Cour d'assises. Pour tout le reste, les plaidoieries sont écourtées, plus on est bref et plus on est bien vu.
Pour toutes ces raisons, j'espère que tu peux comprendre qu'il est très malvenu que des étudiants, sans préalablement demander l'autorisation au candidat, viennent assister au grand oral. Enfin, il ne faut jamais oublier à quel point les gens sont critiqueurs et ils ne se feront pas prier pour raconter tes points faibles, sans même au préalalble se demander s'ils auraient pu faire mieux sur un tel sujet.
 
Message(s) : 71
Inscription : Jeu 11 Oct 2007 à 23h21

par cécé » Sam 01 Nov 2008 à 21h19

Je suis d'accord avec Keiser sur le fond. Surtout, l'enjeu n'est pas le même, le grand O c'est quand même une épreuve déterminante pour la réussite à l'examen, d'où le stress tout particulier. Dans ce contexte je comprend qu'on ne veuille pas forcément que quelqu'un soit là à nous analyser, dans la mesure où on conçoit cette épreuve comme nous regardant personnellement. Après, chacun ses sensibilités (moi a priori je ne pense pas que ça me gênerait plus que ça, mais après si tu te ramasses complètement, c'est sûr que tu préfères quand même qu'il n'y ait pas de public).
En plus de ça, même si on souhaite plaider par la suite, pour la majorité c'est quand même l'expérience qui forme ! A force de plaider en public, on est de plus en plus à l'aise. Mais nous, petits étudiants de l'université, on n'est pas tellement habitué à ce type d'exercice (ce qui est dommage..).


Par contre, Keiser quand tu dis que :

keiser a écrit : la seule juridiction dans laquelle l'art oratoire et l'aisance de l'avocat ont une importance est la Cour d'assises.


il faut quand même admettre que c'est un peu radical et réducteur. La plaidoierie a une influence souvent déterminante dans bien d'autres contentieux (aux prud'hommes, au correctionnel, en droit des étrangers, notamment..).
 
Message(s) : 171
Inscription : Jeu 15 Juin 2006 à 20h34

par keiser » Dim 02 Nov 2008 à 14h29

cécé a écrit :

il faut quand même admettre que c'est un peu radical et réducteur. La plaidoierie a une influence souvent déterminante dans bien d'autres contentieux (aux prud'hommes, au correctionnel, en droit des étrangers, notamment..).[/quote]

Oui c'est vrai que c'est une vision réductrice. J'ai omis de préciser que c'était le terrain de prédilection par excellence de la plaidoierie. Mais cela m'a tellement choquée qu'on puisse s'étonner du fait que nombre d'étudiants pouvaient être déstabilisés par la présence de leurs semblables le jour du grand oral. En outre, je trouve que c'est une vision des plus réductrices que de concevoir l'avocat que comme un plaideur. Certains ne plaident jamais, et pour ceux qui le font cela ne représente pas l'essentiel de leur activité.
 
Message(s) : 71
Inscription : Jeu 11 Oct 2007 à 23h21

par ABC01 » Lun 10 Nov 2008 à 19h41

Bonsoir

Merci pour vos réactions, mais même un avocat "qui ne plaide pas" peut être confronté à des situations déroutantes dans sa vie professionnelle.

J'en veux pour preuve les réunions de négociation marathon en entreprise, avec des créanciers, banques etc où les pièges ne manquent pas, que le dossier soit bien ficelé ou non.

Je suis juriste depuis quelques années déjà dans le milieu des affaires comme on l'appelle communément, et je trouve que le grand Oral est un exercice impeccable ne serait-ce que pour la gestion du stress et de l'imprévu...

En situation professionnelle ou non, vous n'empêcherez jamais des interlocuteurs confortablement installés en position de force de vous jauger, de ricaner discrètement ou de médire sur vous pendant que vous vous exprimez ... et sans vous en demander la permission bien entendu !

Cela fait partie du "jeu" de la négociation, de l'intimidation, et à la limite je dirais que nous sommes payés pour résister et nous montrer "performants" en toute occasion, surtout lorsque les enjeux financiers sont colossaux.

De tels comportements sont déplorables, je vous l'accorde, mais, sans vouloir vous faire peur, je pense qu'il vous faut (pour certains) ouvrir les yeux sur la réalité du monde des affaires... Vous aurez beau être brillants, la nature humaine restera la même ;)

Il va donc vite falloir oublier les quelques désagréments causés à votre égo ... Ce n'est qu'un conseil ;)

Cordialement :)
 
Message(s) : 4
Inscription : Mar 23 Sep 2008 à 18h13
Localisation : PARIS

Suivant

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)
cron