le probleme de la Birmanie

Les présidentielles, la réforme de la magistrature, la staracademy...

Modérateurs : lalie, lilou2705, pjak, Pierre-N, nicg

le probleme de la Birmanie

Message par sl » Dim Sep 30, 2007 12:11 pm

bonjour je me demandais quels sont les droits qui permettent a la communauté internationale d'intervenir en Birmanie? (le régime) ou plutot les atteintes aux droits de l homme peuvent ils faire l objet d'une condamnation par la cour pénale international ou alors d un tribunal ad hoc ? je n ai pas encore revue les compétences en droit international donc je voulais savoir qu est ce qe vous en pensez? merci
sl
 
Message(s) : 76
Inscription : Ven Mai 11, 2007 5:52 pm

Message par hatshepsout » Dim Sep 30, 2007 1:23 pm

Il semble que le problème en Birmanie est avant tout un problème de rebellion contre les autorités en place, autorités qui réprime cette rebellion assez durement, notamment en utilisant la force armée pour réprimer des manifestations qui d'après ce qui nous parvient sont pacifiques menées, en tout cas au départ par des moines. D'ailleurs un paquet de moines (bouddhistes je crois) ont été arrêtés.

Enfin bref le pouvoir en place est loin d'être démocratique. Mais du point de vue du droit international, enfin ce que j'en sais, je ne vois pas trop quels moyens ont pourrait mettre en place. Pour le moment il y a bien sur la possibilité pour l'ONU d'emettre des propositions ou des sanctions.
Sinon après il y a le problème du droit d'ingérence, question qui est assez délicate et pas vraiement régler. On voit bien par exemple avec le problème du Darfour qu'il est délicat d'intervenir ds les affaires d'un pays.

La solution pour la Birmanie ce serait bien sûr que l'opposition arrive à écarter la junte au pouvoir, mais bon d'un coté on a des moines pacifistes et des étudiants contre une armée et un pouvoir qui n'hésite pas à faire usage de la violence.
Tant que ce pouvoir est en place je sais pas trop quels moyens juridiques pourraient être mis en oeuvre.

Par contre si par chance, le pouvoir changeait de main, on pourrait envisager d'avoir recours à la CPI, ou plutot à un tribunal ad hoc, ou même comme en Irak à un procès interne, et traduire les chefs du pouvoir dvt la justice.

Enfin bon, cette reflexion n'engage que moi, qui n'y connait pas grand chose en Dt international (ça me rappelle qu'il faut que je revois cette partie du prog pour le grd O, en espérant arriver à ce stade de l'exam).
hatshepsout
 
Message(s) : 157
Inscription : Lun Mars 19, 2007 11:24 am

Message par Pierre-N » Dim Sep 30, 2007 1:25 pm

Mais du point de vue du droit international, enfin ce que j'en sais, je ne vois pas trop quels moyens ont pourrait mettre en place

Exactement. Quand on parle du droit international, on se heurte à la notion toute puissante de la souveraineté de l'Etat. Le droit n'entre pas souvent en ligne de compte dans tout ça, ce sont plus des questions de géo-politique.
Pierre-N
 
Message(s) : 823
Inscription : Dim Déc 18, 2005 6:38 pm

Message par lalie » Dim Sep 30, 2007 9:53 pm

Ya pas un rapport ac le "droit d'ingérence" ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ing%C3%A9rence_humanitaire

Ca pourrait faire un bon sujet de grand O ça, en effet...
lalie
 
Message(s) : 762
Inscription : Jeu Sep 21, 2006 4:14 pm

Message par sl » Lun Oct 01, 2007 10:32 am

oui d'autant plus qe les exemples d 'actualités ne manquent pas ( darfour , biramnie , ouganda .....)
sl
 
Message(s) : 76
Inscription : Ven Mai 11, 2007 5:52 pm

Message par sl » Jeu Oct 04, 2007 10:25 am

beaucoup de politiques et notamment de gauche et d'extrem gauch pense qe "l'économie " a une place dans le banc des accusés et notamment le groupe Total qui est présent en Birmanie et qui est rendu responsable de faire travailler des personnes dans des conditions déplorables,
alors je m interroge sur la place des grandes entreprises pour la lutte contre la liberté et la démocratie ?ainsi peut on demander a ce groupe mondiale de se retirer de ce pays ou alors le laisser prospérer la bas et lui imputer une responsabilité dans le pb de la Birmanie,?l'argent n'a t il pas comme condition la démocratie ? en tout cas je suis un peu perdu je n'arrive pas a cibler le pb par rapport aux libertés
sl
 
Message(s) : 76
Inscription : Ven Mai 11, 2007 5:52 pm

Message par hatshepsout » Jeu Oct 04, 2007 10:37 am

sl a écrit :beaucoup de politiques et notamment de gauche et d'extrem gauch pense qe "l'économie " a une place dans le banc des accusés et notamment le groupe Total qui est présent en Birmanie et qui est rendu responsable de faire travailler des personnes dans des conditions déplorables,
alors je m interroge sur la place des grandes entreprises pour la lutte contre la liberté et la démocratie ?ainsi peut on demander a ce groupe mondiale de se retirer de ce pays ou alors le laisser prospérer la bas et lui imputer une responsabilité dans le pb de la Birmanie,?l'argent n'a t il pas comme condition la démocratie ? en tout cas je suis un peu perdu je n'arrive pas a cibler le pb par rapport aux libertés


AH oui effectivement j'ai lu ça dans le Monde. En réalité ça ne me surprend pas trop, les conflits internationaux, leurs origines et leur solutions passe souvent par l'étude des pb économiques.
Les enjeux pétroliers au moyen-orient, la résolution du pbdes infirmières bulgares (on me fera pas croire que des accords économiques n'ont pas été signés, sans prendre position d'ailleurs sur la bonne ou mauvaise chose d'éventuels accords), etc...

Je crois que le rapport à la liberté pourrait, dans une certaine mesure, être de savoir si les liens économiques nous liant avec ces pays non démocratiques ne nous empeche pas d'agir pour l'essort des libertés. En gros : la liberté d'agir pour la liberté.
hatshepsout
 
Message(s) : 157
Inscription : Lun Mars 19, 2007 11:24 am

Message par rosy » Jeu Oct 04, 2007 7:19 pm

il ya dans chaque société un triangle: l'Etat, la société civile et le marché à chaque coin du triangle.
la société civile a pour rôle notamment de représenter les interêts de la société en les pointant du doigt à l'Etat qui lui doit contrôler justement l'equilibre entre marché et interêt de la société. Or, le capitalisme met en place un système où petit à petit le marché prend le dessus sur les missions de l'Etat (exemple: l'assurance maladie aux states ou l'education). Avec la mondialisation, le capitalisme s'étend mondialement laissant le marché au niveau international dominer la société internationale, il prend en effet le pas sur la politique qui il faut le dire se laisse peu à peu marcher dessus, par des sociétés transnationales tels que elf total ou nike qui imposent la "loi" parfois malheureusement pousse à l'exploitation (femmes et enfants en particulier, ou matiere premiere). a coté de cela, la société civile internationale tente tant bien que mal de lutter (grandes ONG et organisations internationales, commerce equitable, etc.), mais les Etats eux ne réagissent pas. Par exemple, les vendeurs d'armes se font de l'argent sur des guerres et les politiques ne veulent ou ne peuvent forcément empecher ce marché de se developper... je crois qu'il est possible de faire un parallele en birmanie, mais j'avoue que je connais moins cette question que d'autres conflits. enfin je m'égare car j'avais lu un bouquin passionnant dessus, et surtout c'est pour donner une idée de comment essayer de faire entrer l'economie dans les questions politiques! (il y aussi le doc farenheit 9/11 qui l'explique bien) :D
rosy
 
Message(s) : 218
Inscription : Sam Fév 24, 2007 12:43 pm


 

Retour vers Actualités.